Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Zwische himmel un hell


Un grand spectacle historique bilingue en plein air aura lieu cet été à Hatten.

 

Cette pièce de Raymond Weissenburger, mise en scène par Daniel Hoeltzel, sera jouée du 25 au 28 juillet, et du 31 juillet au 4 août, au Musée de l’Abri de Hatten.

 

Pour les francophones, il y aura une traduction simultanée sur écran géant.

 

30 acteurs du Théâtre alsacien Saint Nicolas de Haguenau et 60 figurants se sont mobilisés pour l’occasion, tout comme l’association Weitbruch Libéré, dont les véhicules militaires seront utilisés, et la chorale Vocallys, qui se chargera des parties musicales.

Le Musée accueillera les visiteurs dès 18h30, qui pourront se restaurer sur place avant le spectacle qui débutera à 21h30.

 

Un retour en 1939

L’histoire se déroule à Feldbach, où la jeune Liesel rencontre un officier allemand. Ils tombent  amoureux l’un de l’autre..... mais celui-ci doit repartir sur le front russe. Après la guerre, ne pouvant plus supporter la longue attente du retour de son amoureux, ni les humiliations, haines et accablements qu’elle connaît au quotidien, elle met fin à ses jours, laissant seul son petit Bruno, un enfant qu’elle a eu avec cet officier allemand, qui un beau jour revient au village ...

 

« Cette pièce se situe dans un contexte historique qui a existé, et que l’on ne doit pas oublier », déclare Jean-Marie Barnewitz, du Théâtre alsacien Saint Nicolas de Haguenau. « Elle n’est pas conseillée au moins de 14 ans, car il y a quelques scènes de combat. Il y aura des vidéos de l’époque, quelques scènes filmées à l’avance, les acteurs utiliseront les parties hautes puis les parties basses du bunker, il y aura des chants... Le public ne s’ennuiera pas ! ».

 

Cette pièce a été écrite par Raymond Weissenburger, qui est probablement le dramaturge le plus joué en Alsace. Il a écrit environ 50 pièces. Même s’il s’agit essentiellement de comédies, il a également une plume dramatique, laissant transparaître son intérêt pour le destin compliqué de notre région. 

 

« Je suis né en 1943. Après la guerre, il y avait des troupes dans les villages, et cela m’a marqué. Pour cette pièce, je me suis documenté sur le contexte et je me suis adapté à la scène, c’est-à-dire aux différentes parties du bunker ».   


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales