Maxi Flash

Une ville de couleurs et de fleurs


Depuis quelques mois, la ville de Haguenau a mis en place un nouveau mode de fleurissement. A l’occasion de sa présentation, les élus de la ville ont tenu à féliciter les jardiniers et artisans pour leur travail. 

 

Mardi 3 juillet, c’est à l’occasion d’un parcours piéton que les différents acteurs des espaces verts de Haguenau ont présenté le nouveau mode de fleurissement de la ville.  Cette année, celle-ci fête les
30 ans de sa 1ère fleur, mais également les 10 ans du fleurissement thématique. En effet, la commune a pour habitude de mettre chaque année un thème à l’honneur : le Festival du Houblon, la forêt, les animaux, le tourisme durable… profitant d’une actualité. 

 

Des fables dans la ville

2018 est l’année de la Culture. «Nous avons décidé de fédérer autour d’un thème connu» explique Françoise Delcamps, conseillère déléguée en charge du fleurissement. C’est donc le célèbre poète français Jean de La Fontaine, dont le 1er recueil fête ses 350 ans, qui a été retenu.  Ainsi, sur le rond-point de Landau, on peut désormais apercevoir un corbeau et un renard, un bœuf, une fourmi fâchée ou encore une grenouille. 

 

« Sur le parc de la Gare, nous avons travaillé avec l’association Jean de La Fontaine pour créer des jeux » précise Valentin Lett, responsable du service Parcs, Jardins et Cimetières. Tout au long du parcours, plusieurs pancartes posent des questions aux visiteurs, en rapport avec le poète. Un QR code permet d’accéder au site de la ville et de trouver la réponse en ligne. « Ça plaît beaucoup. Les écoles y viennent dans un cadre pédagogique ». 

 

Un fleurissement plus durable

Le grand changement cette année, c’est que le thème choisi s’arrête à ces 2 espaces.
« Beaucoup d’habitants étaient déçus de nous voir enlever les décors d’une année à l’autre » ajoute Valentin Lett. « Les potiers, sur le massif de la Gare, plaisent beaucoup, et nous avons décidé de les laisser un moment ».   

« L’objectif est de créer un mode de fleurissement plus durable » souligne Jean-Eudes Kessenheimer, Directeur des interventions urbaines. « Cela nous permet de dégager du temps pour fleurir d’autres massifs, pour que tout le monde puisse en profiter ».  Des arrosoirs route de Bitche et boulevard des Pasteurs, des papillons sur le parking de la Vieille-Île, des moutons boulevard de la Libération… l’objectif est de s’étendre peu à peu vers les différents quartiers. 

 

Le rond-point Schweitzer, a été entièrement relooké. « Nous avons été sollicités par l’armée, dont les troupes se retrouvaient cachées derrière les fleurs lors du défilé du 14 juillet » rit Valentin Lett. Une remarque que le service a donc prise en compte. 

 

Une 4e fleur ? 

A la fin de cette balade, Françoise Delcamps a pris la parole.
« Je souhaite rendre hommage à ceux qui travaillent tout au long de l’année pour fleurir la commune. Le fleurissement embellit le patrimoine, mais améliore également le cadre de vie, adoucit les esprits et plaît aux touristes ». Parmi les acteurs de ce fleurissement, on retrouve 25 jardiniers, mais aussi des peintres, des serruriers, ainsi que d’autres corps de métiers qui travaillent dans l’ombre.  Claude Sturni, Maire de Haguenau, a quant à lui tenu à « saluer l’effort collectif ».

 

Afin de rendre hommage aux acteurs de ce fleurissement, l’obtention d’une 4e fleur est actuellement discutée. Il ne reste plus qu’à attendre le passage du jury national…  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer