Maxi Flash

Une toute nouvelle microplateforme de compostage


Imaginée par la fédération des Commerçants-Artisans-Prestataires de Haguenau, et l’association d’insertion Apoin, une microplateforme de compostage va voir le jour à Haguenau pour permettre aux commerçants de valoriser leurs déchets alimentaires. 

 

C’est un projet que l’association Apoin porte depuis 2016. « L’idée vient d’une demande des adhérents de la CAP de créer une filière de gestion des déchets alimentaires » explique Magalie Roca, chargée de projet. 

 

En effet, restaurants et supermarchés produisent une quantité de déchets alimentaires non négligeable pour l’instant incinérée avec les ordures ménagères. Main dans la main avec Apoin, ils ont donc imaginé un service de collecte en porte-à-porte, ainsi qu’une plateforme de compostage. 

Un tri à la source va être mis en place. « Dans les prochains jours, nous allons distribuer des poubelles de tri que nous collecterons chaque semaine » ajoute Magalie Roca. 

 

La plateforme de compostage a été créée sur le site de l’ancienne station d’épuration, prêté par la ville de Haguenau. Elle permettra de traiter quelques 260 tonnes de déchets alimentaires et végétaux chaque année. « C’est ce qu’il faut pour un bon compost. Notre association produit déjà des déchets végétaux, puisque nous avons pour mission d’entretenir des espaces naturels. Mais l’Organisme National des Forêts peut également nous en fournir, ainsi que les fleuristes concernés par la collecte. Le compost sera ensuite utilisé par la ville de Haguenau pour ses espaces verts ». 

 

2 nouveaux emplois

Ce projet a également une visée sociale puisqu’il a permis à l’association Apoin de recruter 2 salariés en insertion. Ils se chargeront de la collecte et de la gestion de la plateforme, accompagnés de Magalie Roca. 

 

Un démarrage cet été

Les 1ères collectes devraient démarrer en ce début de mois de juillet. Pour commencer, 3 enseignes productrices de déchets alimentaires y sont abonnées : la pâtisserie Maxime, l’hypermarché Auchan de Schweighouse-sur-Moder, ainsi que l’Europe Hôtel. « D’autres commerçants sont d’ores et déjà intéressés. Ils y voient un aspect économique et écologique ». Ces collectes seront payantes. 

 

Cette nouveauté permettra également de répondre à la Loi de Transition Energétique pour la croissance verte qui sera mise en place en 2025. « Elle prévoit l’obligation de tri pour tout producteur de déchets alimentaires, y compris les ménages ». Ce type de collecte est donc un 1er pas pour faciliter la démarche des commerçants.   


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer