Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Traumatisés crâniens, cérébrolésés : un handicap invisible


Souvent atteintes d’un handicap méconnu, les personnes ayant subi un AVC, un traumatisme crânien ou encore des lésions cérébrales peuvent être accueillies chaque jour, depuis 2012, au sein du Groupe d’Entraide Mutuel de Haguenau. 

  

Alors que de plus en plus de traumatisés crâniens, de victimes d’AVC ou de lésions cérébrales, dont la moyenne d’âge est seulement de 25 ans, se voient sauvés par le progrès médical, ils souffrent de nouveaux handicaps encore difficilement pris en charge. Ils soulèvent ainsi de nombreuses questions auxquelles peu de réponses sont apportées. 

 

Créée en 1991, l’AFTC (Association des Familles de Traumatisés Crâniens) d’Alsace leur propose plusieurs services, parmi lesquels des logements en colocation que partagent une personne traumatisée et un auxiliaire de vie, un accueil de jour, ou encore un SAMSAH (service médico-social). 

 

Une antenne à Haguenau

En 2006, l’association ouvre le Groupe d’Entraide Mutuelle Ludica à Illkirch, pour proposer différentes activités à ses adhérents. Suite à une forte demande dans le secteur, une 2e antenne voit le jour à Haguenau en 2012. 

 

« Les personnes traumatisées crâniennes ou cérébrolésées souffrent souvent d’un handicap invisible » explique Guillaume Mathis, animateur à Haguenau. « Elles sont par exemple fatigables plus rapidement. Parmi nos adhérents, la plupart souffrent de troubles de la mémoire immédiate. Beaucoup font face à des troubles de l’attention, de la parole, de la mobilité, ou ont des difficultés à se concentrer. Alors certains ne viennent pas seulement pour profiter de nos diverses activités, ils viennent aussi pour voir autre chose, pour se rencontrer, échanger, discuter… ce groupe est une véritable passerelle ». 

 

Aucune obligation pour les adhérents : ils s’y inscrivent par envie, comme un loisir en complément des services médicaux auxquels ils sont habitués.   

 

Des activités à la carte

« Les adhérents peuvent venir à la journée ou à la demi-journée, autant de fois qu’ils le souhaitent par semaine. Ils choisissent sur le planning mensuel les activités qui leur plaisent ». Parmi celles-ci, une grosse part est consacrée aux sorties : « Nous essayons de participer à la vie locale, en nous rendant au festival du Houblon par exemple, et à d’autres événements de ce type. On propose des balades en forêt, récemment nous sommes allés faire du bowling… ». 

 

A l’intérieur du local, arts créatifs, jeux, couture, relaxation, pâtisserie et autres ateliers sont au programme. « Le jogging du cerveau est l’activité phare, la plus demandée. L’objectif est de travailler sur les difficultés et troubles de chacun ». 

 

Des portes ouvertes le 20 septembre 

Le GEM grandit de jour en jour. Avec 5 adhérents à son ouverture, ils sont désormais une trentaine, de 18 à 85 ans. « C’est cette diversité qui fait l’entraide » ajoute Guillaume Mathis. « Nous organisons des portes ouvertes pour expliquer ce qu’est ce handicap invisible et encore méconnu, grâce à des activités, une exposition et des moments d’échanges avec les animateurs et adhérents. Ce sera l’occasion aussi de valoriser le travail de ces derniers ». Rendez-vous jeudi 20 septembre de 14h à 19h, au sein de leur local à Haguenau*.   


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales