Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Tendre parenthèse à Weyersheim


Le Weyersheim Basket-Ball accueille les phases pré-qualificatives de la 21e édition du tournoi féminin U15 

« La Mie Câline Basket Go », ce dimanche à l’Espace W. Au bout de l’épreuve, un ticket pour les finales 

nationales programmées en Vendée.

  

L’intitulé de l’épreuve, « la Mie Câline Basket Go », renvoie à la franchise de restauration rapide en pains et pâtisserie. Douce sur le papier, la compétition ne laissera toutefois pas de place aux embrassades ce dimanche du côté de Weyersheim.

 

Quatre équipes pour un billet

Quatre équipes bas-rhinoises se disputeront le précieux sésame menant aux phases finales, prévues le week-end du 9 et 10 juin en Vendée. Si les régionales de l’étape, les filles de la CTC Basse-Zorn (Weyersheim-Gries), ainsi que celles de la CTC Eurométropole partent avec les faveurs des pronostics, la CTC Brumath-Kriegsheim/Rottelsheim et l’ES Westhouse (qui a remplacé le Phalsbourg BC au pied levé) défendront crânement leurs chances.

  

« Ce tournoi est désormais devenu une référence pour les basketteurs entre 13 et 15 ans », admet Julien Simonnet, en charge de la communication autour de l’évènement.
«Pour eux, c’est une vraie Coupe de France».

  

Des parrains de renom

Un sacré chemin a donc été parcouru depuis la création de la compétition en 1997 par la franchise vendéenne « La Mie Câline ». Le but initial de l’enseigne était alors de soutenir le basket local, un sport qui se voulait être en adéquation avec ses valeurs. En 2001, l’épreuve prend une autre dimension avec la labellisation par la Fédération Française de Basket-Ball. Trois ans plus tard, « La Mie Câline Basket Go » accueille ses premiers parrains, et non des moindres à l’image des internationaux français Boris Diaw, Nicolas Batum, Nando de Colo ou encore Alexis Ajinça, également passé sous le maillot de la SIG.

  

Pour la première fois de son histoire, le Weyersheim Basket Club fait donc office de cadre aux phases pré-qualificatives à l’issue desquelles une équipe ira humer l’air vendéen, aux côtés des 71 autres formations qualifiées aux quatre coins de la France. Comme à l’accoutumée, les finales se dérouleront à Saint-Jean-de-Monts. Là, où les parents d’André Barreteau, à l’origine du concept « La Mie Câline », ont créé leur fournil en 1957…  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales