Maxi Flash

Se déplacer à vélo : écolo et solidaire !


Depuis bientôt 10 ans, de nombreuses entreprises et plus récemment écoles de la région se lancent le défi solidaire et écologique de faire leurs trajets à vélo. « Au boulot j’y vais à vélo », a lieu cette année jusqu’au 17 juin. 

  

Aller au travail ou à l’école à vélo, pour certains c’est tout à fait normal, et pour d’autres, c’est un défi à relever. C’est pourquoi depuis bientôt 10 ans, certaines Communautés de Communes de la Région encouragent les employés des entreprises de leur territoire à se mettre au vélo, pour relever un défi solidaire. « 13 territoires co-organisent le défi à l’échelle du Grand-Est », nous explique Moussa Keita, chargé de l’organiser. « Au boulot, j’y vais à vélo » attire chaque année un peu plus de participants. 

 

Un challenge écologique…

En 2017, 4 700 personnes ont parcouru quelques 211 330 km en 2 semaines, et ce sont 42 tonnes de CO2 qui ont été économisées !  Cette année, le défi a démarré le 4 juin dernier, et s’étendra jusqu’au 17 juin. Il s’adresse à des structures de 3 salariés minimum, et est totalement gratuit. « On leur met à disposition des gilets de sécurité. Tout ce qu’elles ont à faire, c’est de pédaler ! ». Le principe est simple : pendant toute la durée du défi, il suffit de comptabiliser les kilomètres des trajets domicile-travail, et inversement. Les meilleures d’entre elles se verront remettre une récompense. Il est d’ailleurs possible de s’inscrire jusqu’à la fin du challenge. « Nous leur proposons aussi d’organiser des animations, sil elles le souhaitent, pour sensibiliser leurs employés aux moyens de transports alternatifs, aux bienfaits de ce défi, ou à la sécurité routière ». 

 

…mais pas que !

Au fur et à mesure, ce défi a pris une dimension solidaire. Pour chaque kilomètre, 5 centimes d’euro sont reversés à une association. En 2017, 7 000€ ont donc été collectés pour l’association alsacienne
En avant Roule. Cette année, le total des kilomètres convertis sera reversé au Cyclo Club de Kingersheim, qui organise des balades en tandem pour des personnes malvoyantes.
« D’ailleurs, ce sont elles qui ont confectionné les trophées »
ajoute Moussa Keita. 

 

Les écoles s’y mettent aussi

Depuis 2017, les écoles sont invitées elles aussi, à participer au défi. C’est le cas de l’école élémentaire l’Ill au Rhin de Gambsheim, qui a fini 2e, l’année dernière, et qui renouvelle en ce moment l’expérience. « L’année dernière, ce défi a bien pris, et tout le monde était prêt à recommencer » se souvient Sophie Ravier, Directrice de l’établissement.
 « Certains élèves viennent, quoi qu’il arrive, à pieds ou à vélo, nous avons un garage à vélos couvert. Cette manifestation s’inscrit à la fois dans la dynamique communale visant à favoriser les modes de déplacement doux, et permet à l’équipe pédagogique de prolonger et de donner du sens aux enseignements en éducation civique (permis piéton et cycliste, engagement citoyen), géographie et sciences (aménagement de la commune, développement durable et énergie), sport, TICE (utilisation de Géoportail pour calculer les distances école-maison), mathématiques (calcul du nombre de km parcourus) ». Le défi a même été étendu à la maternelle de l’école cette année. 

 

Pour participer à ce défi : www.defi-jyvais.fr   


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer