Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Rebond du Cœur : ne jamais laisser tomber les jeunes


Une fois majeurs, les enfants issus des structures de protection de l’enfance sont souvent livrés à eux-mêmes. Pour ne pas les laisser tomber, et les accompagner vers et dans leur vie professionnelle, Rebond du Cœur leur tend la main. 

  

Depuis plus de 10 ans, la Main du Cœur a pour vocation d’améliorer le quotidien d’enfants défavorisés, placés dans des structures d’accueil via les dispositifs de protection de l’enfance. Mais au fil des années, son fondateur André Bernhard, a constaté une malheureuse réalité. « Ces enfants sont placés sur une décision de justice, et sont sous la tutelle du Département jusqu’à leur majorité.
A 18 ans, on leur demande de partir. Si jeunes, ils n’ont pas d’argent, pas de logement, pas de travail, et c’est insupportable pour moi. Chaque année, 250 adolescents sortent de ce dispositif, rien que dans le Bas-Rhin, et beaucoup se retrouvent à la rue ». 

Issu lui aussi de ce monde, et préoccupé par l’avenir de ces jeunes, il a pour projet depuis plusieurs années de créer une nouvelle structure, afin de les soutenir après leur majorité. Après 2 ans de travail, l’association Rebond du Cœur va enfin voir le jour. 

 

Accompagner les jeunes adultes

La mission première de Rebond du Cœur, est d’accueillir, informer, orienter ces enfants de 18 à 25 ans, sortis de ce dispositif. « Dans un 1er temps, nous souhaitons accompagner une trentaine de jeunes au sein de nos locaux, à l’Espace Européen de l’Entreprise à Schiltigheim, pour les insérer dans la vie professionnelle. Ils suivront un programme, créé en collaboration avec nos partenaires, avec une charte, un bulletin, etc. Certains d’entre eux seront en apprentissage dans l’une de nos entreprises partenaires d’autres en alternance, qui débouchera, pourquoi pas, sur un contrat de travail : notre but est d’amener ces jeunes vers la sécurité, et donc l’emploi. L’entreprise a un vrai rôle pédagogique et professionnel à jouer. Ces jeunes ne sont pas des délinquants, ce sont des enfants de notre département. Beaucoup ont été maltraités, abandonnés, avant d’être placés dans un centre ou une famille d’accueil, d’autres sont orphelins… ils sont tous fragilisés ». 

 

Des exemples, André Bernhard en connaît beaucoup trop. Il se souvient notamment de Stacie. « Cette jeune fille a été placée à l’âge de 4 ans et demi avec son frère. Elle a connu plusieurs familles et centre d’accueil. Lorsqu’elle a eu 18 ans et 1 mois, on lui a demandé de partir, pour que quelqu’un d’autre puisse prendre sa place... Après cela, on s‘étonne de voir des jeunes dans la rue… » s’indigne-t-il. 

 

Au-delà de l’accompagnement de ces enfants majeurs dans la vie professionnelle, Rebond du Cœur veut aussi les soutenir dans leurs démarches d’insertion, en les aidant à trouver un logement, ou en organisant des ateliers collectifs sur différents sujets, par exemple. De nombreuses autres actions seront proposées par l’association, et l’écoute se veut au cœur de cette structure. 

 

Des partenaires indispensables

Le financement de Rebond du Cœur sera constitué essentiellement de dons et de subventions privées. « C’est un projet que je n’aurais jamais pu mener seul. Je me suis rapproché de la Fondation d’Auteuil, du Département, et de la Fédération Française du Bâtiment. Un certain nombre de partenaires se sont ajoutés tels que l’Ecole de Management de Strasbourg, afin de créer des ateliers d’aide aux devoirs, et accompagner ces futurs jeunes dans l’établissement de leurs CV et les guider. Je suis très fier et très heureux de toute cette équipe qui m’entoure. Nous souhaitons également créer des parrainages avec des entreprises qui seraient prêtes à prendre en charge des jeunes, les suivre et surtout être présentes pour eux ». 

 

Pour s’engager, donner ou tout simplement s’informer, rendez-vous sur leur site internet www.rebondducoeur.fr   


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales