Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Plus proches de la population


A Wissembourg, depuis quelques mois, les gendarmes vont davantage à la rencontre des habitants, afin de mieux les connaître et d’éviter certains problèmes.

 

L’idée est simple : dans notre société qui devient de plus en plus individualiste, et où les tâches se multiplient, laissant peu de temps aux discussions et aux échanges, il est aujourd’hui souhaité que les gendarmes soient à nouveau plus proches de la population, qu’ils rencontrent et discutent davantage avec les citoyens.

 

Cela redore l’image de la gendarmerie, redonne confiance aux habitants, et permet aux gendarmes de mieux connaître les gens, de les informer plus facilement, et d’éviter certains cas de violence, de délinquance ou de radicalisation. Chaque semaine, lors de 5 demi-journées, 2 gendarmes partent donc à la rencontre de la population. Si besoin, ils rencontrent ensuite les élus pour discuter de diverses façons d’éviter des cambriolages ou d’améliorer la sécurité routière.

A la Police Municipale de Wissembourg, cette étroite relation avec la population dure depuis quelques années. « Depuis 4 ou 5 ans, la prise de contact au quotidien est le cœur de notre métier », nous confie un agent. « Nous travaillons avec les gendarmes, nous les rencontrons sur le terrain et nous leur présentons les habitants que nous connaissons bien. Nous discutons avec les élus, les commerçants, les enseignants, les passants... Ce programme gouvernemental s’appelle la « police de sécurité au quotidien », et inclut « les missions des policiers et des gendarmes ».

 

Nouveaux moyens

Outre l’accent mis sur la proximité, une autre nouveauté est l’attribution de nouveaux moyens, comme des portables (NEOGEND pour les gendarmes et GVE pour les agents de police) permettant, depuis n’importe quel endroit, d’accéder aux fichiers et d’enregistrer des plaintes ou des mains courantes en direct, sans passer par les bureaux.

 

« Les gens n’ont plus besoin de se déplacer dans nos locaux. Grâce aux portables, on peut tout faire sur place. Nous perdons moins de temps et nous sommes plus efficaces. Désormais, les gendarmes eux-aussi peuvent enregistrer des mains courantes, ce qui n’était pas le cas auparavant ».

 

Policiers et gendarmes œuvrent donc ensemble, pour un meilleur contact avec les gens et pour une sécurité optimale pour tous.  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales