Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Pierre Hentz, la différence comme une force


27 ans, Pierre Hentz est magasinier dans la concession familiale Espace H. Il vit avec le syndrome d’Asperger, un handicap qu’il dépasse chaque jour dans son métier et ses activités sportives de champion. Les adultes vivant avec le syndrome d’Asperger présentent souvent des lacunes au niveau des compétences sociales, ils ont des comportements, des activités et des intérêts particuliers, répétitifs et stéréotypés. Ils ont parfois du mal à supporter le bruit, les lumières vives ou un environnement stimulant. Beaucoup d’entre ils vivent de grandes passions dans des domaines précis. Pour Pierre, c’est le sport et l’automobile, où, même s’il ne le dit pas, il possède de grandes connaissances. Le QI des personnes Asperger varie de normal à supérieur, Albert Einstein par exemple était Asperger. Socialement, certains veulent s’intégrer, avoir des amis, mais ils ont beaucoup de difficultés à créer des liens à long terme, d’autres n’éprouvent aucun intérêt pour les relations humaines et préfèrent rester seuls. Pour sa part, Pierre, qui fait du sport adapté à haut niveau, est entouré et très apprécié sur son lieu de travail.

  

Vous et la voiture, c’est déjà une longue histoire…

Depuis le berceau, je suis un grand passionné d’automobiles, j’ai grandi « là-dedans ». Je connais très bien toute l’histoire de BMW et d’autres marques de voitures. C’est ma vie. Je pourrai être chauvin et dire que ce sont les plus belles voitures du monde, mais il y en a d’autres que j’aime. 

 

Dans votre vie, il y a aussi le sport. Le sport adapté. Vous brillez en ski et en badminton, vous êtes licencié à l’ASPTT de Strasbourg, c’est exact ?

Ou, je pratique le ski depuis tout petit. Avant de travailler, j’ai fréquenté les centres spécialisés et j’ai connu un éducateur sportif qui m’a fait découvrir le sport. Cela m’a permis de prendre confiance en moi. La compétition n’est pas venue tout de suite, je me suis entraîné, j’ai fait des stages dans les Alpes et dans les Vosges. Pour le badminton, je joue chaque semaine à Strasbourg. 

 

Et cette année fut l’une des plus belles ?

Oui, j’ai souvent été qualifié, et cette année, j’ai remporté la médaille d’argent aux championnats de France de Ski, en Super G. Je suis champion d’Alsace de Badminton. Je jouerai le Championnat de France en Corrèze au mois de novembre. Être un champion est une grande fierté, pour ceux qui ont un handicap, gagner des titres est très important. 

 

Il paraît que vous racontez beaucoup de blagues ?

Ce sont des blagues sur le monde de l’automobile, elles ne sont pas forcément racontables.

 

Comment votre différence est-elle vécue autour de vous ?

Cela dépend. Certains l’acceptent, d’autres me trouvent bizarre. Je suis différent des autres, alors, les conversations et les relations ne sont pas faciles. J’ai eu pas mal de soucis de ce genre, mais je suis très entouré, j’ai mon père et ma famille, des collègues qui me soutiennent. Je connais des Asperger qui rencontrent de grandes difficultés dans leur milieu professionnel, ils sont perdus. Il faut se battre et accepter sa différence. 

 

Qu’est-ce qui vous donne le moral, à part le sport et les victoires ? 

Voir de jolies demoiselles qui me font toujours un grand sourire… 

 

Quel est votre plus beau rêve ?

Oh, il y en a plusieurs, mais je ne peux pas en parler.   


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales