Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Opel Crossland X : la convergence des forces


Opel dit adieu à sa Meriva et surfe sur la vague des crossovers avec le Crossland X qui vient la remplacer. Basé sur la plateforme de la Peugeot 2008, comme pour mieux sceller une noce durable, ce SUV voit les choses en grand.

  

Proposer deux véhicules quasiment identiques sur le même segment, voilà une idée pour le moins saugrenue. C’est pourtant ce qu’a décidé de faire Opel en offrant une retraite bien méritée à sa Meriva et en la remplaçant par le Crossland X. 

 

Ce nouveau venu semble en effet marcher sur les plates-bandes du Mokka, star du Blitz. Mais ce positionnement stratégique n’est étrange qu’en apparence. Opel voit les choses en grand et a bien compris, à la manière de Volkswagen qui multiplie les déclinaisons de crossover (T-Cross, T-Roc, etc.), que la demande pour ce type de véhicule était en train de tout engloutir et qu’il fallait être capable de répondre à des attentes de plus en plus complexes et pointilleuses. 

 

L’appétit récent des acheteurs pour des solutions qui embrassent le plus précisément possible leurs attentes, tout en leur permettant de se démarquer du commun des automobilistes par des possibilités de personnalisation poussées, est un enjeu majeur pour tout constructeur qui souhaite développer une stratégie globale. 

 

Le Crossland et le Mokka ne se phagocytent pas, ils se complètent sur un marché de plus en plus vaste. Cette volonté de conquête fait écho à la fusion dans le Groupe PSA, actée en août dernier. Peu de temps avant, Opel avait déjà passé des accords stratégiques : le SUV Grandland serait bâti sur le 3008, tandis que le CrosslandCrossland profiterait de la plateforme de la 2008 et du Citroën C3 Aircross. L’union fait la force.

 

Le petit prince des villes

 

Plus concrètement, le Crossland X s’attaque frontalement aux Renault Captur, Fiat 500 X et autres Nissan Juke, tandis que le Mokka, avec sa transmission 4x4 et ses moteurs plus puissants, s’adresse davantage à ceux qui veulent quitter le béton des centres-villes pour la rocaille des grands horizons. Le Crossland se fait ainsi plus compact avec un gabarit de 4,21 m. C’est plus long que ses principaux rivaux, mais un peu plus court que son grand frère. De fait, l’habitabilité, par rapport à la concurrence, est assez impressionnante : les « petits » SUV, comme le Juke, pâtissent d’un manque d’espace flagrant. Ce n’est heureusement pas le cas du Crossland, qui se montre très avenant. 

 

Profitant du partenariat avec Peugeot, le SUV d’Opel hérite d’une présentation intérieure soignée, bien moins « cheap » que celle du Captur. Le design est soigné et classique, rehaussé par l’usage de matériaux moussés et par les petites touches de chrome disséminées avec parcimonie. L’écran multimédia de 8 pouces (en option à 500 €) parachève un travail bien fait.

 

Opel a multiplié les détails séduisants, comme en témoigne cet accoudoir central incurvé pour mieux accueillir le bras du conducteur. En montant dans la gamme, les modèles sont très bien équipés : climatisation automatique bi-zone, applications Android Auto et Apple CarPlay, système de lecture des panneaux et alerte de changement de voie, jante alliage 17 pouces ou encore toit au ton dissocié. Les options sont également nombreuses et modernes : vision tête haute (350 €), stationnement semi-automatique (250 €), système mains libres (350 €) et écran tactile de 8 pouces avec GPS et reconnaissance vocale (500 €).

 

Sous le capot, le Crossland hérite de moteurs PSA solides : le 1,2 l trois cylindres PureTech de 81, 110 et 130 ch (1,2 l Turbo) en essence et le 1,6 l BlueHDi de 99 et
120 ch en diesel. Les tarifs débutent à 18 300 € en essence et à 21 100 € en diesel. Sans marquer une rupture majeure dans ce marché tumultueux, le CrosslandCrossland X fait ainsi un sans-faute. Un bon élève qui saura se faire une place, même parmi les siens..  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales