Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Namasté au collège


Le yoga s’invite dans les salles de classe du collège Albert-Camus, à Soufflenheim. 

L’objectif : sensibiliser encadrants et élèves, pour progressivement introduire de nouveaux outils pédagogiques.

 

Caroline Martinelle, Principale adjointe au collège Albert-Camus de Soufflenheim, fait souffler un vent nouveau de plénitude sur l’établissement scolaire nord-alsacien. Elle-même pratiquante, elle a souhaité sensibiliser le corps enseignant et encadrant à cette discipline ancestrale qu’est le yoga et qui, à travers un enchaînement de postures et de cycles respiratoires, apporte de multiples bienfaits au corps et à l’esprit. 

 

Le 31 janvier dernier, dans la salle de danse du CERAM, une dizaine de volontaires, professeurs d’EPS, d’anglais, de français, mais aussi les assistantes sociale et d’éducation, ont donc été initiés par Céline Pelzer, professeure de yoga et gérante du Studio Yoga Club de Schweighouse-sur-Moder. En tant qu’ancienne enseignante en collège et lycée, elle fut tout de suite partante pour ce projet.

 

Au programme : des postures d’ancrage et de synchronisation du mouvement par le souffle, une introduction à la méditation, des salutations au soleil ou encore du yoga sur chaise, « pour pouvoir pratiquer de manière isolée sans devoir changer tout l’agencement d’une salle de classe ni faire trop de bruit » explique la yogi. « C’était une très belle et riche expérience, avec des enseignants très motivés et impliqués dans leur travail et leurs responsabilités ».

 

Faire fructifier le yoga auprès des élèves

Car derrière se cache une volonté bien plus grande de la direction du collège: introduire et faire fructifier la pratique du yoga auprès des élèves. « Les collégiens sont à une période charnière de leur adolescence, ils ont besoin d’avoir confiance en eux et de se reconnecter à leur corps qui est en train de changer », estime la Principale adjointe. « Or le yoga permet de renforcer l’estime de soi, la concentration, et favorise l’apprentissage ». 

L’intégration du yoga dans la vie quotidienne des jeunes a déjà commencé.
« Par exemple, ils montent de la cour de récré à la salle de cours en pleine conscience, silencieusement, et prennent 5 minutes pour méditer avant un cours. Une prof m’a dit que cela lui permet de démarrer son cours dans le calme, que les élèves sont demandeurs et que même le plus turbulent d’entre eux s’est pris au jeu », indique Caroline Martinelle. 

 

Et l’instigatrice du projet voit déjà plus loin. « La prochaine étape est l’aménagement d’une salle de classe en salle zen, pour isoler les élèves si quelque chose se passe mal et que la tension monte. Ils pourront y faire des exercices de respiration et de méditation pour se recentrer. Plutôt que de sanctionner, on peut agir différemment : le yoga c’est de la prévention ». Les élèves, ainsi que le Conseil de Vie Collégienne, pourraient être sollicités pour peindre la salle, qui sera, comme la formation, financée par le collège.

 

Une pédagogie novatrice et exemplaire, qui devrait porter ses fruits tant dans l’enceinte qu’à l’extérieur de l’établissement.  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales