Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Les tours de Marie


Championne départementale puis régionale dans la catégorie minime, la lanceuse de marteau Marie Westenhoeffer (ANA/FC Haguenau) s’apprête à poursuivre sa progression en intégrant le CREPS de Strasbourg à la rentrée prochaine. Idéal pour entretenir ses envies continentales.

 

Elle a gravi les échelons petit à petit, sans trop se prendre la tête. Sa discipline mériterait d’être davantage sous les feux des projecteurs, Marie Westenhoeffer, elle, préfère sans aucun doute l’ombre. Un environnement sans étincelle qui lui a permis de prendre une certaine envergure au fil du temps. Cette année, l’adolescente est devenue championne départementale à Obernai en février dernier, puis championne du Grand Est en juin à Reims. Une double ration de médailles, cinq ans après avoir lancé son premier marteau en…plastique.

  

Inscrite par son père Fabrice

  

« En 2013, mon père (Fabrice Westenhoeffer, coureur sur route émérite et attachant) m’a inscrit à l’athlétisme à Haguenau », se rappelle la jeune fille de 15 ans. « J’étais en catégorie poussine et à cette époque, on essayait un peu tous les sports. J’ai testé le lancer de marteau et les entraîneurs ont vu que j’avais quelques prédispositions ».

  

Au début, Marie Westenhoeffer n’est guère plus emballée que cela par la discipline, tout comme ses parents. La résidente de Schweighouse-sur-Moder continue tout de même son bonhomme de chemin en s’entraînant « de temps en temps ». Au bout de quelques compétitions, les médailles commencent à tomber. « Au bout d’un an, un an et demi, Paolo (Spagnulo, son coéquipier et coach) a commencé à m’entraîner et c’est là que j’ai commencé à avoir un bon niveau national ». 

 

Au moment des remerciements, Marie Westenhoeffer n’oublie pas non plus le père de Paolo Spagnulo, Antonio. « C’est lui qui m’a appris à faire mon premier tour ».
Les tours ou la partie ultra-technique du lancer du marteau. Bien réaliser ses mouvements de pied pour ne pas sortir du cercle réservé à l’athlète.

 

Un record inattendu

  

« Il faut de la technique mais aussi un peu de force », assure la lanceuse haguenovienne. « Mais il faut surtout de la confiance en soi, ce que j’ai eu du mal à avoir au début. Il ne faut pas se décourager car lors des entraînements, il m’arrive de lancer vraiment mal ». En compétition, cela n’est pas trop le cas. Lors d’un meeting sur ses terres, mi-avril, Marie Westenhoeffer a battu son record pour monter le curseur à 49,87 m (avec un marteau de 3 kg). « Je l’ai réalisé alors que j’étais partie pour faire un simple entraînement… »

  

Dès le 1er septembre, la sociétaire de l’ANA/FC Haguenau ouvrira une nouvelle page de sa vie en intégrant le CREPS (Centre de Ressources, d’Expertise et de Performance Sportive) à Strasbourg. Son emploi du temps y sera un peu plus adapté et oscillera entre les cours (de seconde générale au lycée Pasteur) et les entraînements. Un bon équilibre qui lui permettra d’entretenir ses rêves de grandeur. « Déjà dans quelques années, j’aimerais participer aux championnats de France Elite pour pouvoir me qualifier sur des meetings
internationaux »
, révèle Marie Westenhoeffer, avant de livrer son principal objectif, « les championnats d’Europe 2020 cadets en Italie ». Pour l’un de ses plus beaux tours ?  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales