Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Les quilteuses soufflent leurs 10 bougies


L’association Les Petites Mains a tout juste 10 ans. Du 10 au 13 mai, elle fête le patchwork à travers de nombreuses expositions dans toute la commune de Langensoultzbach. 

 

En 2008, suite à son installation à Langensoultzbach 2 ans plus tôt, Michelle Braun, une passionnée de patchwork, décide de fonder l’association Les Petites Mains. Le petit groupe, doté de
3 membres à ses débuts, se lance dans sa 1ère exposition la même année. Et les visiteurs sont au rendez-vous. « Nous n’avions pas encore d’ouvrages réalisés par l’association. Nous avons sorti nos créations précédentes afin de faire découvrir le patchwork au public » se souvient Michelle.

 

Le patchwork, c’est vieux comme le monde

Aujourd’hui, elles sont 9 quilteuses, passionnées de patchwork et d’Arts Textiles et très actives tout autant dans la réalisation de panneaux muraux que dans l’organisation d’événements. 

 

Tous les 15 jours, lors de leur réunion de travail, elles coupent et assemblent à la main ou à la machine de multiples bouts de tissus dans les coloris les plus variés et réalisent panneaux muraux, courtepointes, coussins… autant d’ouvrages décoratifs qu’artistiques. Elles utilisent la technique du patchwork moderne, assemblage à la machine. 

 

Traditionnellement, chaque carré de tissu était cousu à la main, plusieurs épaisseurs assemblées entre elles pour une réalisation finale destinée à se prémunir du froid. Le patchwork est de longue date apparenté à la communauté rurale Amish. Un mode de vie hors norme, en marge de la société et refusant les technologies modernes. Les migrants venus de Hollande, d’Allemagne, de Suisse et même d’Alsace, installés en grande majorité dans l’Ohio (USA), ont fait du patchwork un art de vie. « Dès l’antiquité, la technique était déjà utilisée pour se couvrir et se réchauffer » indique Michelle. Au début du 20è siècle, le patchwork renaît de ses cendres. D’un usage pratique et usuel, il devient décoratif et même artistique. Dans les années 1970, il revient en force dans l’hexagone et connaît un essor rapide. « La technique est simple et son principe est vieux comme le monde » note Michelle. 

 

De nombreuses expositions sont à découvrir dans la commune, des œuvres d’artistes-créatrices comme Beate Angelono Baldoni et Béatrice Bueche et 35 œuvres quiltées par les nombreuses petites mains de  France et d’Allemagne réalisées suite au concours diffusé en septembre dernier dans les revues spécialisées par les Petites Mains.   


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales