Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Les joies du golf en pleine nature


A Soufflenheim, le golf fait de nombreux adeptes, des écoliers jusqu’aux retraités.

 

Ouvert depuis 1996, le golf de Soufflenheim a été créé par Winfried Krieg, un entrepreneur allemand, et Bernhard Langer, un célèbre golfeur. Il s’agit aujourd’hui de l’un des plus beaux d’Alsace.

 

Sur 140 ha, il compte 3 parcours (6, 9 et 18 trous) et 1 practice (terrain d’entrainement). Bordés d’arbres et de fleurs, on y trouve des zones vallonnées, des bunkers (creux faits de sable), des obstacles à éviter (lacs mais aussi oies, canards et ragondins !).

 

La carte verte

Aujourd’hui, 600 licenciés le fréquentent. Pour pouvoir jouer sur les parcours, il faut obtenir la « carte verte » en participant à un stage. Ensuite, il est possible de prendre un abonnement pour venir jouer autant qu’on le souhaite. « C’est tellement grand que l’on ne s’ennuie jamais. On joue toujours différemment », explique la présidente Evi Lotter, « C’est un sport convivial que tout le monde devrait essayer. On se fait des amis pendant les 2, 3 ou 4h de jeu ».

 

Selon elle, le golf est un sport qui plaît à tous. « Parfois, des gens commencent à la retraite et ils regrettent de ne pas avoir essayé avant ! Et ce n’est pas un sport que pour les adultes, il y a des enfants qui viennent prendre des cours ou jouer avec leurs parents ».

 

Les enfants aussi

Et oui, le golf, c’est également pour les enfants ! Des cours sont assurés tous les samedis par un professeur français, Jean-Yves Migeot, et un professeur allemand.
« Dès 6 ans, les enfants peuvent jouer avec de petits clubs », précise J-Y Migeot, « Parfois, ils viennent au cours parce que leurs parents jouent aussi, mais pas forcément. Nous avons eu le champion Nicolas Muller, de Leutenheim, qui s’était découvert cette passion tout seul ».

 

Tous les mardis, il reçoit aussi des classes de CM2 de Haguenau. « En 7 matinées, ils savent jouer. Ils apprennent d’abord les règles, et certaines valeurs comme le respect et la solidarité, et le dernier jour, ils peuvent faire le parcours à 6 trous ».

 

D’autres enfants viennent avec les centres aérés pendant les vacances. C’est une manière de faire connaître ce sport qui ne devrait plus être associé à un sport de luxe ou à un loisir de retraité !  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales