Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Les enfants en débattent


Le débat philosophie n’est pas réservé qu’aux adultes. Il permet aux enfants d’apprendre à développer leur pensée et à l’exprimer, et de devenir respectueux et tolérants. C’est pourquoi la médiathèque de Haguenau organise des ateliers Sophro-Philo. 

 

Favoriser le développement et la capacité des enfants à être et à vivre ensemble, telle est la mission de la Fondation SEVE (Savoir Être et Vivre Ensemble).
Elle souhaite les préparer à devenir des citoyens confiants et respectueux. C’est pourquoi elle a développé des ateliers qui ont pour vocation de faire découvrir aux enfants la pratique du débat philosophique, dans un cadre ludique et amusant. Cette année, la médiathèque de Haguenau a invité une animatrice, formée par SEVE, à animer une série d’ateliers.

 

Anne-Sophie Jung est sophrologue.
« Le développement de l’enfant est un domaine qui me passionne. Les enfants sont en général très ouverts, spontanés, et nous avons beaucoup à apprendre d’eux ». 

Les ateliers qu’elle organise sont un espace de liberté d’expression et de partage, auxquels elle a décidé d’intégrer la pratique de la sophrologie, une approche de développement personnel. Elle ajoute ainsi quelques exercices selon le thème du débat : gérer ses émotions, apprendre à respirer et se calmer… 

 

« Nous commençons par un tour de présentation, puis je demande aux enfants s’ils savent ce que sont la philosophie et la sophrologie. Le but est toujours de les laisser s’exprimer. On construit les règles de vie de l’atelier ensemble : ne pas couper la parole, ne pas se moquer, le droit de penser différemment. Ils s’attribuent également des rôles (président, secrétaire, etc.), ce qui les responsabilise ». 

De nombreux thèmes peuvent être abordés lors de ces ateliers : l’amitié, la différence, le travail, l’argent… « Ce n’est pas comme à l’école. Nous ne sommes pas là pour leur enseigner quelque chose, mais pour les faire avancer dans le débat, leur permettre d’argumenter et de développer leur idée. Il n’y a pas de mauvaise réponse dans les ateliers philo ! » ajoute Anne-Sophie Jung. Lors de sa formation, elle a animé 6 ateliers dans une classe de 6e à Haguenau. 

 

« Les enfants évoluaient au fur et à mesure des séances. Ils commençaient à s’exprimer naturellement, sans avoir peur du jugement de l’autre. Une petite fille a raconté à sa classe qu’il lui était arrivé de se moquer de certaines personnes, alors qu’elle-même était victime de discrimination. C’était une prise de conscience pour elle, et il lui a fallu beaucoup de courage pour exprimer d’elle-même son regret, devant ses camarades. Je l’ai d’ailleurs félicitée pour sa prise de parole ». Le prochain atelier de la médiathèque, permettra aux enfants de se poser la question « avons-nous le droit de nous tromper ? ». Comme chacun d’entre eux, il se terminera par une activité plus ludique : dessiner ce qu’ils veulent en rapport avec le débat ; ainsi qu’un petit goûter.   


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales