Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Les 25 ans des Enfants de Tchernobyl


A Bischwiller comme ailleurs, des familles continuent à accueillir et à aider des enfants touchés par la catastrophe.

 

L’association Les enfants de Tchernobyl fête ses 25 ans cette année. Grâce à celle-ci, chaque été, des familles françaises accueillent chez elles des enfants russes et ukrainiens, dont la santé est affectée par la catastrophe de Tchernobyl.

 

« Cette année, nous avons fait venir 101 enfants, dont 20 nouveaux », explique Céline Weiss, membre de l’association. « Les enfants peuvent venir grâce à nous jusqu’à leurs 18 ans. Parfois, ils tissent des liens forts avec les familles et continuent à venir en Alsace après leur majorité. Nous travaillons avec 6 départements, dont le Bas-Rhin. Ce dispositif est très important. Cette année, nous avons constaté que les enfants étaient plus contaminés que les autres années ! ».

 

La contamination est toujours là

La catastrophe ayant eu lieu il y a 32 ans, les familles prennent de moins en moins de précautions. Et pourtant, le risque est là ! Les habitants sont contaminés par la nourriture qu’ils ramassent dans la forêt, ou l’eau qu’ils trouvent dans la nature. Chaque jour de l’année, ils sont contaminés, ce qui les fragilise et les expose davantage aux maladies.

 

« 80% des enfants ont un électro-cardiogramme anormal ! Par rapport à la radioactivité, ils sont mesurés à leur arrivée en France, puis à leur départ. Nous avons remarqué que leur charge de radioactivité baisse considérablement pendant les 3 semaines qu’ils passent en France. Cette baisse leur permet de mieux passer l’hiver et d’être moins malades ».

 

Des familles généreuses

Cette année, une famille de Bischwiller s’est occupée d’une fillette de 10 ans pour la 1ère fois au mois de juillet. 

 

« Nous sommes une famille de 4 personnes et nous avons accueilli une fillette de 10 ans, habitant dans la zone de Tchernobyl. Elle a découvert Bischwiller , Haguenau et la région, les activités et les plats régionaux. Surtout, elle a mangé des produits non irradiés et a bu de l’eau propre, ce qui a amélioré son état de santé. Elle se sentait bien ici, car chez elle, elle n’a pas l’eau courante, elle n’a pas de confort, pas de chambre à elle. Elle a profité de toutes les journées et a appris à nager en 2 semaines ! C’est un échange extraordinaire pour les familles, pour nos enfants qui apprennent une nouvelle langue, qui échangent leurs savoirs... »

 

Site Internet : lesenfantsdetchernobyl.fr

Facebook : Les enfants de Tchernobyl  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales