Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Le TTH polit ses diamants


Pour la première fois de son histoire, le Tennis de Table de Haguenau alignera 3 équipes – 2 masculines et 1 féminine – en Nationale 3. Un niveau auquel seront amenés à évoluer quelques jeunes talents dans les années, voire dans les 

mois à venir.

  

C’est inédit. Lors des championnats par équipes, qui s’ouvrent ce samedi 29 septembre, le Tennis de Table de Haguenau aura 3 équipes sur la grille de départ en Nationale 3. Le challenge s’annonce excitant, mais compliqué. « Il est déjà très dur d’accéder à ce niveau », ne se cache pas Julien Jung, le directeur sportif du club. « L’équipe 1 masculine a des chances d’obtenir le maintien. Pour la 2, cela va être très compliqué d’échapper à la descente, même s’il y a de très bons joueurs. »

 

Performants à Schiltigheim

  

Pour l’équipe 1 féminine, dont l’entente avec Gundershoffen s’est terminée en fin de saison dernière, le but sera également d’éviter la relégation pour ensuite jouer la montée à l’échelon supérieur lors de la seconde phase. « Nous avons trois mutées (Hélène Foels, Maëva Moura et Annaëlle Lang) au club, mais une seule peut jouer lors de la première phase », explique le garant de la partie sportive du TTH*. « On va essayer de se maintenir en N3, si on y arrive, on veut monter en N2. J’aurai alors deux joueuses mutées qui pourront jouer en même temps. »

  

Dans l’ombre de ces équipes seniors, quelques jeunes pousses montrent déjà des aptitudes épatantes. Deux juniors, Tristan Kruth et Dimitri Bisch, aiguisent déjà leurs armes en équipe première. Et dans un futur plus ou   
 moins proche, ils seront certainement rejoints par Mathéo Ruder (11 ans) et les frères William et Hugo Koehl (11 et 12 ans). « Ils sont impressionnants », glisse Julien Jung. « Ils font des compétitions internationales. Au championnat d’Europe des moins de 11 ans (aux EuroMiniChamps fin août à Schiltigheim), Mathéo Ruder a accédé au tableau final, il a fait un 8e de finale. Il fait donc partie des 16 meilleurs joueurs européens. William Koehl a également signé une belle performance en ne s’inclinant qu’au stade des 16e. »

 

Le modèle Can Akkuzu

 

En parallèle, Hugo Koehl s’est lui adjugé le titre de vice-champion du Grand-Est. Ces trois pépites ont déjà intégré le CREPS (Centre Régional de l’Education Populaire et du Sport d’Alsace) de Strasbourg où ils jouissent d’horaires aménagés et s’entrainent 18h par semaine. Chaque mercredi, ils reviennent faire leurs gammes à Haguenau avec les joueurs de la N3. Dans le sens inverse, Julien Jung va les voir « tous les vendredis » au CREPS pour « garder un lien ».

  

Le directeur sportif haguenovien espère rapidement les incorporer à l’équipe 2 seniors lors de la seconde phase. « Dans le cadre de notre projet, c’est notre équipe 1 de demain », avoue-t-il. « Je l’ai dit lors de l’AG. Dans les deux-trois ans, j’aimerais être en N2 avec ces trois-là, plus les deux que j’ai déjà. »

Dans le coin de leur tête, ces jeunes pongistes rêvent sûrement de marcher dans les pas de Can Akkuzu (21 ans). « Il a été formé chez nous, je l’ai eu de 6 à 10 ans », relate Julien Jung. « Il est resté jusqu’à ses 12 ans. » Aujourd’hui, le Haguenovien est 81e mondial (3e Français) et joue en Pro A du côté de Pontoise, où il dispute également la Ligue des Champions. La semaine passée, il était à Alicante (Espagne) et a participé à l’Euro 2018 avec l’Equipe de France…

  

*Dans sa tâche, Julien Jung peut compter sur Alfred Jaeckel (projet féminin et jeunes), Christophe Meyer (jeunes, handi-ping), Joël Hoerr (préparation physique), Sébastien Koehler (détection) et Julien Simon (capitaine du TTH 1) ainsi que sur Jérôme Richert et Benjamin Genin (responsables pôle espoirs du Grand Est et licenciés à Haguenau). Mais également sur d’excellents dirigeants bénévoles qui structurent le club depuis des années : le Président Jean-Noël Harter, la trésorière Martine Joannard et le secrétaire Michael Loeb.

 

La première journée (29 septembre) : 

Masculins :

Poule A : 

Neuves-Maisons 2 / Haguenau TT 1

Poule L : 

Boulogne-sur-Mer 1 / Haguenau TT 2

Dames :

Poule B : 

Châlons-en-Champagne 2 / Haguenau TT 1

  

Le TT Nord Alsace aussi sur le pont

Le Tennis de Table Nord Alsace Wissembourg lance aussi sa saison de Nationale 3 avec ses deux équipes masculines. Dans la poule A (la même que le TTH 1), le TTNAW 1 reçoit Faulquemont 1. L’équipe 2, dans la poule J, sera opposée à Châlons-en-Champagne 1.   


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales