Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Le SC Roeschwoog face à son destin


Défait par la réserve de Weyersheim (3-1) puis par Riedseltz/Rott (1-2) en l’espace de 3 jours, le SC Roeschwoog s’est un peu compliqué la tâche dans son opération « montée ». Mais à 3 matches du terme, le club du Président Eric Brenner a encore les cartes en main.

  

" Le week-end de Pentecôte tombe très bien », ne se cache pas le Président du SCR, Eric Brenner. Après trois victoires de rang sans encaisser de but, Roeschwoog vient de s’incliner deux fois coup sur coup, à Weyersheim II et contre Riedseltz/Rott. Et ce dernier revers n’a pas manqué d’agacer l’homme fort du club. « On est retombés dans nos travers contre une équipe pas forcément dans un grand jour… ».

  

Quatrièmes à 3 matches du baisser de rideau, les Alsaciens du Nord sont pour le moment toujours en position de rejoindre le niveau du dessus (les cinq premiers accèdent au futur District 1). Mais de Schirrhein II, second avec 33 points, à Geudertheim, huitième avec 30 unités, la bataille s’annonce acharnée jusqu’au bout. Et Roeschwoog doit malheureusement composer avec des blessures et devra donc puiser des ressources au sein de son équipe 2, elle aussi en course pour l’accession. « J’ai trois blessés graves qui ne rejoueront plus de la saison », déplore Eric Brenner.

  

Un nouvel entraîneur 

depuis la trêve hivernale

Mais le Président n’est pas du genre à s’apitoyer sur son sort. « Il nous reste
3 matches qui seront 3 finales. Pour espérer monter, il faudra au moins en gagner 2 sur les 3 ».
Et le premier rendez-vous va opposer, ce dimanche, son équipe à Sessenheim/Stattmatten, cinquième avec le même nombre de points, pour un sulfureux derby. « L’équipe qui gagnera sera celle qui en voudra le plus », estime le boss des «Verts».
«Puis on fait souvent de bons résultats contre les bonnes équipes, c’est notre force». Ça tombe bien.

La semaine suivante, un déplacement à Oberroedern/Aschbach (3e), relégué de Promotion d’Honneur, est au programme. Au bout de ces deux duels, Roeschwoog en saura certainement un peu plus son avenir.
«En début de saison, l’objectif était de monter», rappelle Eric Brenner, Roeschwoogois pure souche. « Au vu de l’effectif, sans aucune arrogance, c’était “obligé” ».

  

Les joueurs de l’entraîneur Philippe Frécaut ont trois matches devant eux pour combler leur Président.  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales