Maxi Flash

L’Université Populaire : la passion du savoir


L’Université Populaire, épicentre de la culture et du partage de connaissances à Haguenau, ouvrira ses portes le 9 juin 2018 à la salle des Corporations.

 

L’Université Populaire, fondée en 2004 par Norbert Stoll, est aujourd’hui devenue, avec plus de 850 inscrits, une association incontournable de la ville de Haguenau. Suite au succès de l’événement l’an dernier, elle ouvre, ce 9 juin et pour la 2e fois depuis sa création, ses portes au public le temps d’une journée, de 10h à 18h. L’occasion de mieux faire connaître ses acteurs, ses activités et de découvrir le programme de la prochaine rentrée.

 

Un savoir diversifié 

L’Université Populaire de Haguenau se donne pour but de partager des connaissances variées avec le plus grand nombre. A l’UPE, surnom de l’université, chacun peut trouver son bonheur. Ce sont en effet cette année plus de 40 cours et activités qui sont proposés, avec, à chaque rentrée, quelques nouveautés. Ainsi, aux cours notamment d’arts plastiques, de bien-être et de danse s’ajouteront à la prochaine rentrée des leçons de shiatsu, d’œnologie et même de méditation en pleine conscience. Les cours sont donnés sous forme de rendez-vous hebdomadaires dans différentes salles de la ville.

 

S’adapter aux besoins

Loin de se satisfaire de ses acquis, l’association recherche en permanence des possibilités d’évolution. « Je pense que la 1ère évolution va être quantitative. Nous comptons aujourd’hui 850 inscrits. On arrivera peut-être à 1500 d’ici quelques années. », nous informe Emmanuel Foreau, Président de l’association depuis 2016.  

 

Mais plus qu’un objectif quantitatif, c’est bien sur le qualitatif que l’UPE souhaite se concentrer.  « Il faut que l’on propose des cours de qualité, que nous puissions nous rapprocher des besoins des gens. On essaie toujours de mettre des cours qui correspondent à un besoin. Et ce besoin-là se trouve souvent dans l’air du temps ». C’est d’ailleurs ce désir d’adaptation qui a mené l’équipe à organiser des portes-ouvertes. « On donne la possibilité aux personnes intéressées de rencontrer le professeur, de discuter avec lui. La personne peut parler de ce qu’elle recherche, de la spécificité de ses besoins ». 

 

Une association en perpétuelle évolution, qui semble n’avoir pour seule limite que le manque de lieux d’accueil. « Trouver les lieux est d’une grande difficulté. L’Université Populaire n’a pas de locaux, tous les cours sont dispensés dans les lieux qui acceptent de nous accueillir et que nous louons. Si je n’ai pas de lieu d’accueil, je ne peux pas me développer », ajoute le Président. 

 

Un cours à l’association

Qu’ils soient professeurs ou élèves, tous semblent satisfaits de leur expérience à l’UPE. « J’ai découvert qu’il y avait une grande quantité de cours, en plus proposés à des prix qui défient toute concurrence et à des horaires arrangeants », témoigne Mathilde S., ancienne élève du cours d’allemand. 

 

Des cours, qui, pour les plus classiques, ressemblent fortement à ceux dispensés dans les établissements scolaires, à une exception près : « C’est un professeur qui nous donne des exercices, des devoirs et répond aux questions. Mais en plus, il y a un bon contact humain. On est tous ensemble dans un cadre non professionnel, nous nous entendons bien. Il n’y a pas de concurrence, donc pas de stress » Un cadre convivial qui permet à chacun de progresser à son rythme et de découvrir ou redécouvrir les plaisirs d’apprendre.   


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer