Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


L’Université Populaire de Hoerdt fait sa rentrée


Ce mois-ci, l’Université Populaire de Hoerdt entame sa 9e année. Depuis 2009, elle est en perpétuelle évolution et propose à chaque rentrée de nouveaux cours et ateliers accessibles à tous. 

 

Les Universités Populaires ont vu le jour en Alsace au lendemain de la Première Guerre Mondiale. Des professeurs de français se sont proposés pour donner des cours français dans des communes alsaciennes, afin de les refranciser. Aujourd’hui, ces universités sont nombreuses et se développent dans plusieurs villes de la Région, avec la volonté d’être accessibles à tous. 

En 2009, l’Université Populaire de la Krutenau ouvre sa toute 1ère antenne à Hoerdt. Depuis, cette dernière accueille une centaine d’élèves à l’année. 

 

Un programme riche

« Nous avons commencé par proposer beaucoup de conférences autour de l’Histoire : celle de l’Alsace, de la France, mais aussi celle de l’Art » se souvient Sarah Otzekeur, responsable de l’antenne. « Puis, nous avons adapté notre programme selon la demande du public hoerdtois. Ce sont pour la plupart des personnes actives, qui cherchent à apprendre et à se changer les idées. Nous avons donc développé des ateliers, des cours d’allemand, d’anglais et d’alsacien, et le programme évolue chaque année ». 

 

Les cours d’informatique par exemple, répondent à une très forte demande. « Beaucoup de personnes âgées, qui ont parfois plus de 85 ans viennent y assister. Le cours qui remporte le plus de succès est celui concernant la sécurité informatique ». 

C’est notamment grâce à cette demande, et aux professeurs motivés que le programme de l’Université Populaire de Hoerdt s’enrichit chaque année. 

 

« L’intervenante, responsable des ateliers coutures, nous a proposé d’ajouter un atelier de patronnage. Ce sera donc l’une des nouveautés de cette année ». 

 

L’italien viendra quant à lui compléter les cours de langues étrangères donnés par l’Université Populaire, tandis que beaucoup de Hoerdtois ont soumis l’idée de retravailler certaines bases de leur français. Là encore, l’association les a écoutés puisque dès la rentrée, les 12 ans et plus (adultes compris) pourront participer à une remise à niveau. 

 

Le bien-être a le vent en poupe 

Parmi les disciplines en vogue ces dernières années, la sophrologie est de plus en plus pratiquée. Cette approche du développement personnel s’appuie sur des techniques de relaxation. « C’est une discipline très demandée depuis 3 ans, et ce sont les cours qui fonctionnent le mieux. Nous proposons donc une dizaine de séances dans l’année. Le public est à la recherche du bien-être, et c’est pour cette raison que nous proposons aussi les Bulles Créatives : un moyen de libérer les tensions en s’exprimant par l’art ». 

 

Les artistes en herbe peuvent également s’inscrire à des ateliers de photographie. 

 

Les cours ont lieu en soirée ou le samedi matin, dans différentes salles de la commune, pour permettre au plus grand nombre d’être présent. « Le but est réellement d’apprendre quelque chose. Des exercices sont à faire à la maison pour pratiquer ». 

 

Pour participer aux cours et ateliers de l’Université Populaire de Hoerdt, il est possible de s’inscrire à l’année (comme pour les langues ou la couture), ou de sélectionner quelques séances en particulier. La vocation de ces universités est d’être accessibles à tous. C’est pourquoi les prix sont abordables. « Les tarifs varient selon les disciplines, entre 50€ l’année pour les langues, et 109€ pour tout le cycle informatique », poursuit Sarah Otzekeur. Les inscriptions ont déjà démarré.   


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales