Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


L’Opel Insignia plonge dans le grand bain


L’Insignia est le premier modèle d’Opel à profiter du programme Exclusive qui offre une personnalisation à l’envi et qui marque, surtout, les nouvelles ambitions de la marque sur le segment premium.

  

Des grands constructeurs allemands, Opel ne s’est jamais caché d’être le plus accessible et le plus populaire. C’est ce qui a fait sa force, mais aussi sa fragilité, quand le premium, porté par BMW, Audi ou Mercedes, raflait tous les honneurs et battait record de vente sur record de vente. Le mariage avec GM n’a rien arrangé à l’affaire. Cette histoire d’amour américano-germanique a mal tourné et le Blitz, mal en point, est venu se consoler dans les bras de Peugeot, pour une seconde noce prometteuse. C’est donc plein d’entrain qu’Opel attaque cette nouvelle ère. Le constructeur allemand n’hésite d’ailleurs pas à afficher au grand jour ses ambitions, notamment par l’intermédiaire du programme Exclusive. Et c’est l’Insignia qui va inaugurer ce bal luxueux.

 

Le grand bond en avant

 

La plupart des voitures neuves sont meilleures que les modèles qu’elles remplacent ; c’est ainsi que le progrès est censé fonctionner. Mais peu d’entre elles ont réussi à s’améliorer comme l’a fait l’Insignia. Lancée en Europe en 2008, l’ancienne génération a longtemps conservé l’image d’une berline de milieu de gamme, dans son pays natal du moins. La nouvelle génération gagne ses lettres de noblesse et s’appelle désormais Opel Insignia Grand Sport. Une montée en gamme qui s’explique par le désamour que connaissent les berlines grand public face au succès des SUV et des Crossovers. La Renault Laguna est bien placée pour en parler : hors du premium, point de salut pour ce segment particulier. La rupture esthétique est ainsi très nette. Opel a réussi un savant mélange stylistique, reprenant à son compte les lignes saillantes de certaines Audi tout en jouant avec brio sur les rondeurs, notamment à travers cette chute de pare-brise tout en douceur. Alors que les dimensions extérieures ont légèrement augmenté, plaçant l’Insignia parmi les très gros gabarits du segment loin devant la Talisman, la Passat ou l’Optima, la berline semble nettement plus spacieuse à l’intérieur. Il y a suffisamment d’espace pour quatre adultes, avec la possibilité de s’asseoir sur les trois places à l’arrière. Sans compter un coffre de taille convenable de 490 l (même si le grand hayon est lourd à ouvrir). La qualité de l’habitacle est bonne et, bien qu’elle ne soit pas aussi haut de gamme que celle des rivaux allemands, elle est solidement construite et, dans l’ensemble, bien pensée. Les équipements renforcent cette impression valorisante : affichage tête haute, wifi (pouvant connecter jusqu’à 7 appareils), aide au stationnement avec caméras 360°, aide au maintien dans la file (plutôt intrusif)… tout est de série ou presque dans les finitions les plus élevées. Le comportement routier est à l’avenant. Sûr de sa force, il inspire confiance et sérénité, même si l’on regrette que les suspensions soient pénalisées par une légère sensation de pompage. Sous le capot, on retrouve des blocs qui ont fait leurs preuves, échelonnés de 140 ch à 250 ch en essence et de 110 ch à 170 ch en diesel. Toutes ces qualités dressent un portrait flatteur de l’Insignia qui rompt très nettement avec son ancienne image. Et Opel pousse encore plus loin sa montée en gamme avec le programme Exclusive.

 

Un pied dans le premium

 

L’idée n’est pas très originale, puisque Ford l’a déjà eu avec sa Mondeo et la série Vignale ainsi que Renault, évidemment, avec son Talisman et le niveau Initiale Paris, mais elle a le mérite de permettre aux heureux acquéreurs de l’Insignia de personnaliser à l’envi leur monture. Ce traitement particulier donne le choix entre 15 nouvelles teintes et différentes finitions (mat, brillant, métallisé, « chatoyant », etc.). C’est une première étape puisque le constructeur allemand promet qu’il n’y aura plus aucune limite à l’avenir et chacun pourra choisir la couleur qui lui plaît. Le pack inclut également une finition noir brillant sur la calandre, le contour des vitres et les coques de rétroviseur. Côté équipement, on accueille avec joie l’arrivée de l’excellent système d’infodivertissement Navi 900 IntelliLink. Les phares Matrix LED et les vitres teintées sont aussi de la partie. À l’intérieur, un vaste choix de finitions (cuirs, inserts, etc.) est proposé. Bien sûr, l’ensemble est si personnalisable qu’il est difficile de délimiter une fourchette de prix. L’Insignia classique débute à environ 27 000 € avec un milieu de gamme à 35 000€. Il faudra compter entre 2 000 et 5 000 de plus pour jouir pleinement du programme Exclusive.  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales