Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


L’AS Seebach sur la bonne voie


Arrivé sur le banc de l’AS Seebach la saison dernière, l’entraîneur Laurent Steinbrunn récolte aujourd’hui les premiers fruits de son travail. Son équipe est 2e et toujours invaincue dans le groupe B de Division 1.

 

10e en 2015-2016 puis 8e en 2016-2017, avec le spectre de la relégation toujours à l’esprit, l’AS Seebach est aujourd’hui tranquillement postée au second rang de son groupe de Division 1, derrière l’intouchable Entente Mothern/Munchhausen. Cette métamorphose, le club du Nord de l’Alsace la doit en grande partie à son entraîneur actuel, Laurent Steinbrunn. 

  

« J’ai quelques théories pour expliquer ce changement », affirme-t-il sobrement. « Quand je suis arrivé (lors de la saison 2016-2017), les joueurs ne s’entraînaient qu’une fois par semaine. Désormais, on s’entraîne deux, voire trois fois ». Laurent Steinbrunn fait ensuite allusion à l’évolution des mentalités. « Il y a une autre génération de joueurs », fait-il remarquer. « Dans le temps, quand j’étais joueur, on préparait notre sac pour s’entraîner et faire un match. Aujourd’hui, j’ai l’impression qu’on prend ça moins au sérieux ».

 

Avec l’arrivée de Gilberto Sousa (38 ans), passé par l’AS Gambsheim dans les années 2000 en Division d’Honneur, le coach de l’ASG s’est trouvé le parfait relais sur le terrain, chargé d’encadrer un groupe avec une moyenne d’âge très jeune (entre 20 et 25 ans). Une réunion d’avant-saison, axée sur la motivation, a permis de régler les derniers détails de la mue. «Et le truc a pris», se satisfait le technicien. 

 

Ne pas ralentir la cadence

Avant de reprendre le championnat le 4 mars prochain sur le terrain de la réserve du FC Herrlisheim, l’AS Seebach pointe au deuxième rang de sa poule et n’a toujours pas concédé la moindre défaite en 9 matches (5 victoires, 4 nuls). «Si on m’avait dit ça en début de saison, j’aurais signé», ne se cache pas Laurent Steinbrunn. Sa formation a, de surcroît, été la seule à accrocher le redoutable leader mothernois (1-1). «C’était un challenge de défier Mothern car on savait qu’ils allaient être intraitables», explique-t-il. « On mène 1-0 là-bas et on se fait rejoindre à la 92e… »

  

Bien partis pour accrocher la montée, les Seebachois ne comptent pas s’endormir sur leurs lauriers. « Rien n’est acquis », prévient l’entraîneur. « Notre principal adversaire, c’est nous-mêmes ». Il le sait mieux que personne.  



Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales