Maxi Flash

L’Alsace vue du ciel


Tristan Vuano, pilote d’avion et d’ULM, photographie les paysages qu’il voit au-dessus des nuages pour les partager sur terre. L’Alsace à vue de coucou est exposée Cour du Château à Brumath, jusqu’au 23 septembre. 

 

Voler, prendre de la hauteur, c’est un peu le rêve de tous les enfants. Tristan Vuano a grandi à côté de l’aérodrome de Mulhouse Habsheim. Sa passion pour les avions ne s’est pas développée par hasard. « Je les voyais passer au-dessus de ma tête à longueur de journée » se rappelle-t-il. En 2007, à tout juste 15 ans, il vole pour la 1ère fois. « J’ai su piloter avant même de savoir conduire une voiture ! ». Il décroche son Brevet d’Initiation Aéronautique dans la foulée, suivi de sa Licence de Pilote Privé et n’est depuis, jamais réellement redescendu de son nuage. 

 

Sauf peut-être lorsqu’il se rend à son travail. « Je suis repousseur d’avions de ligne à l’aéroport de Bâle-Mulhouse ». Un métier au sol, qui lui permet de ne jamais trop s’éloigner de ses loisirs. 

 

Partager ses vols

Sa passion pour la photographie est arrivée naturellement. « C’est l’aviation qui l’a déclenchée. En volant, je voyais tous ces paysages sous une perspective complètement différente. J’avais envie de partager ces images, ces couleurs, ces lumières au-dessus des nuages ». Il commence alors à prendre des photos pour lui, puis se fait remarquer et y voit un moyen de partager l’Alsace à vue d’avion, de drone ou d’ULM Paramoteur. 

 

Cette 2de activité professionnelle implique de se lever tôt. « C’est le matin lorsque le soleil se lève que la lumière est la plus belle. Je décolle souvent à 5h de l’aérodrome, ou juste avant le coucher du soleil. La journée, la lumière est plus plate et moins intéressante pour les photos ». En 2017, il pense avoir survolé la région plus de 100h. 

 

Des spots favoris

« En avion, toute l’Alsace est accessible en moins d’une heure ».  Les offices de tourisme font souvent appel à lui pour photographier les paysages de leurs territoires, vus du ciel. 

« L’été, je me rends souvent dans le sud de l’Alsace pour immortaliser les champs de blé pendant les moissons. L’automne est ma saison préférée pour la route des vins, et l’hiver permet de prendre les stations de ski ». Parmi ses spots préférés : le Haut-Koenigsbourg, Riquewihr, et le Ried « tôt le matin, lorsqu’il y a des petites brumes ». 

 

Cet été et jusqu’au 23 septembre, 12 clichés de Tristan sont exposés Cour du Château à Brumath. 

 

www.avuedecoucou.com   


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Imprimer     Fermer