Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


L’accession en ligne de mire


2e de la poule A de Division 2, le Val de Moder est actuellement en position de monter. Il lui reste 5 matches pour garder son strapontin, voire plus.

 

Les handballeurs du Val de Moder regardent à nouveau vers le haut. 

 

Après deux relégations d’affilée, les hommes de Denis Schluth sont actuellement seconds de leur groupe de Division 2 et lorgnent la montée.

  

Un statut de dauphin attendu

« Pour le moment, le bilan est positif », avoue l’entraîneur. « Il y a deux ans, on avait accédé au championnat régional, et comme ça arrive parfois, on est retombés au niveau départemental. Puis l’année suivante, on a eu pas mal de blessures, de joueurs cadres en plus. On est encore descendus. Notre 2e position est donc plutôt logique ».

  

Les deux défaites concédées au mois de février contre 2 équipes de la seconde partie de tableau, Ingwiller/Bouxwiller (26-25) et Rhénan 2 (21-23), ont pourtant fait rejaillir quelques douleurs du passé. « On a eu un blessé d’importance, notre central (Noé Schluth, le fils du coach) » indique Denis Schluth. « Il s’est fait une grosse entorse. Il est “out” pour le reste de la saison. Il y a eu une petite baisse de moral. Il a fallu reprendre les choses en main et redonner confiance à tout le monde ».

  

Les joueurs du Nord de l’Alsace ont donné la meilleure des réponses lors du mois de mars en étrillant successivement Vendenheim/Mundolsheim 2 (23-34) et Hoenheim 3 (37-27). « La machine a repris », se réjouit le technicien du Val de Moder. 

 

« On a gagné contre 2 équipes difficiles à manœuvrer. Maintenant, on a 2 matches qui peuvent nous permettre de conforter notre 2e place. On joue le 1er, Hoerdt, puis Reichstett, le 3e ».

  

Un coup à jouer face à Hoerdt

Les retrouvailles avec les Hoerdtois auront lieu ce samedi. Dans la salle du leader, les Pfaffenhoffenois auront l’opportunité de se rapprocher de la tête et de prendre leur revanche. 

 

«Au match aller, ils étaient très en confiance», se rappelle Denis Schluth.
« Ils nous ont battus sur ça (25-29). Ce week-end (vendredi 23 mars), ils ont fait match nul (23-23 contre Reichstett), et la semaine d’avant, ils ont gagné sur un score serré contre une équipe moyenne (Hoenheim 3, 34-37). Ils sont un peu moins en confiance. Il y a un coup à jouer ».

  

Pour bousculer les occupants du trône, les handballeurs du Val de Moder devront abattre leur meilleure carte : celle de la « complicité ». «Leur force, c’est leur amitié», poursuit leur coach. 

 

« Ils sortent beaucoup ensemble et ils sont très solidaires, c’est un gros atout ». Avec un entraîneur qui les suit depuis leurs 10 ans, en voilà un autre. Ce week-end, Hoerdt s’attaquera presque à une famille.  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales