Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Kougelhopf et French Can Can


Depuis plusieurs mois, le quartier français d’Europa Park est en pleine restructuration. 

Entre nuit parisienne et tradition alsacienne, ses nouveautés seront à découvrir dès cet été. 

 

Elu pour la 4e année consécutive meilleur parc de loisirs au monde, Europa Park enregistrait, à la fin de la saison estivale 2017, un nouveau record d’affluence, avec plus de 5,6 millions de visiteurs.  Pour autant, le célèbre parc allemand ne se repose pas sur ses acquis, et est sans cesse en mutation. Après « Arthur et les Minimoïs » et « Voletarium », qui ont atteint des sommets en termes d’investissements réalisés, et alors que se poursuit la construction de son univers aquatique « Rulantica », qui sera opérationnel pour 2019, c’est au tour du quartier français de se payer une nouvelle jeunesse.

« La Boule » nouvelle version

La plus attendue de ces transformations concerne « l’Eurosat ». Affectueusement surnommé « la Boule » par les plus de 80 millions d’amateurs de sensations fortes qui y ont voltigé depuis sa création, en 1989, ce grand-huit plongé dans l’obscurité va être entièrement repensé. 

 

Le tracé du circuit et sa longueur, environ 900m, resteront sensiblement les mêmes, conformément au souhait de son inventeur, Franz Mack. Mais des changements en termes de technologie, de sécurité et de confort, seront opérés sur les wagons. «La dernière fois que je suis allé à Europa Park, je me suis laissé tenter par la Boule… et mes cervicales m’ont fait me promettre de ne plus jamais y mettre les pieds!», rigole Bertrand, Bischwillerois de 32 ans.
« Mais avec l’annonce de ces changements, j’ai hâte d’y retourner et de voir ce qu’ils vont faire de cette attraction, c’était toujours la 1ère que je voulais faire quand j’étais gosse ! ». 

 

La thématique, elle aussi, va complètement changer. Comme son nouveau nom, CanCan Coaster, l’indique, la façade sera ornée d’une fidèle reproduction du Moulin Rouge, tel qu’il existait dans le Paris de la Belle Epoque. Et ce ne sera qu’un avant-goût de ce qui attendra les visiteurs à l’intérieur du globe : Montmartre, l’Exposition Universelle de 1900 et de grands monuments parisiens seront représentés.
De plus, une nouvelle expérience de réalité virtuelle sera proposée avec « Eurosat Coastiality ». Au départ d’une gare distincte, un 2nd train intégrera donc le manège : il suivra le même tracé mais proposera une expérience totalement innovante. 

 

Clins d’œil à l’Alsace

Les abords du CanCan Coaster seront eux-aussi modifiés. A la place de l’attraction « Univers de l’énergie » se trouvera le cabinet de curiosités de Madame Freudenreich. Si la grotte cède donc la place à une charmante maison à colombages, où les visiteurs pourront acheter quelques souvenirs alsaciens, les dinosaures ne disparaîtront pas pour autant ! Car aussi étrange que cela puisse paraître, depuis leur chenil ou pour un Dino-selfie, ils côtoieront ce nouveau personnage, qui les nourrira… avec du Kougelhopf ! De quoi se sentir (presque) comme à la maison.

 

Enfin, un spectacle de fontaines, à la manière du Bellagio à Las Vegas, s’animera plusieurs fois par jour, et un nouveau bistrot flottant pourra accueillir les affamés sur 2 étages. 

 

Saison estivale 2018 : du 24 mars au 4 novembre.  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales