Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Haguenau se positionne


Après avoir marqué ses premiers points lors de la première manche de la Coupe de France (DN2), la Pédale de l’Est de Haguenau / Team Rémy Meder a bien figuré au Tour de la Mirabelle du 20 au 22 avril dernier. De bon augure pour la suite des évènements.

 

La PEH / Team Rémy Meder a bien lancé son « fil rouge », comme aime à le rappeler son Président Jacky Ruez.

 

Le 15 avril dernier, les coureurs haguenoviens ont pris le départ du Tour de Lot-et-Garonne (173,6 km), support de la première manche de la Coupe de France de Division Nationale 2. Ils y ont marqué leurs 8 premiers points grâce à la 13e place du Britannique Charlie Meredith (à 21” du vainqueur), arrivé à la PEH en début de saison. C’est aussi lui qui a fait flotter les couleurs haguenoviennes lors du Tour de la Mirabelle avec une autre 13e place au général.

  

Un Britannique donne le «La»

  

« Charlie a décroché une belle place mais il était un peu déçu de ne pas avoir été plus actif et agressif », livre Jacky Ruez, au sujet de la performance de son coureur au Tour de la Mirabelle. « Il avait encore des moyens en réserve pour être encore meilleur, surtout dans l’étape de samedi qui s’est terminée au-dessus de Gérardmer. C’est un garçon qui est catalogué grimpeur. Il était bien et je pense que sur la dernière montée, dans les 10 derniers kilomètres, il aurait pu prendre un peu plus d’initiatives ».

  

Une exigence légitime au vu des capacités démontrées par le bonhomme lors du dernier exercice. « On a fait une analyse de son année passée en France (à Toucy où il a effectué sa première saison dans l’Hexagone) et celle-ci a révélé que c’était un garçon avec du potentiel ».

  

Juntunen, un vent du Nord

  

A l’intersaison, l’écurie haguenovienne s’est aussi attaché les services d’un Finlandais, Antti-Jussi Juntunen, et d’un Allemand, Lukas Baldinger. Le premier effectue cette saison le grand saut des juniors aux seniors. « Ce passage est une marche à franchir », estime Jacky Ruez. « On se retrouve avec des garçons entre 25 et 28 ans, qui reviennent des pro pour le milieu amateur. Au début, il est un peu difficile de s’adapter. Il faut avoir une maturité d’esprit pour grenouiller autour de ces gens remplis d’expérience ».

  

Des gens d’expérience, les Haguenoviens en retrouveront lors de la seconde manche de la Coupe de France, programmée les 12 et 13 mai à Pons Gémozac (Charente-Maritime). Là-bas, ils tenteront au minimum de conserver leur actuelle 10e place au général.  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales