Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Haguenau pose les jalons


Grâce à leur victoire sur Soultz/Bollwiller (28-27) le 7 avril, les handballeurs haguenoviens ont validé leur montée en Nationale 3, à 4 matches du terme. L’occasion pour Serge Hasenfratz, membre du comité, d’effectuer un premier point sur la saison et d’évoquer les perspectives d’avenir.

 

Cela ne faisait guère de doute, c’est désormais officiel. Grâce à son succès sur Soultz/Bollwiller – le 17e en 18 matches –  il y a une quinzaine de jours, l’AS Haguenau retrouvera le championnat de France et la Nationale 3 lors de la prochaine saison 2018/2019.

  

« C’est une grande satisfaction, d’autant plus qu’il n’y a eu qu’une seule défaite depuis le début de saison* », savoure Serge Hasenfratz, membre du comité du club haguenovien. « Les deux dernières saisons, on était tout proche de le faire. En début d’exercice, on s’était fixé un objectif de deux ans pour y arriver. On le fait dès la première année et de la plus belle des manières, à quatre matches de la fin du championnat. C’est exceptionnel ».

  

Une grosse ambiance pour le match de la montée

Pour ce match décisif, l’ASH avait décidé d’inviter les 600 salariés de l’entreprise De Dietrich (basée à Mertzwiller), partenaire du club depuis le début de saison. Et sur le terrain, les joueurs de Lionel Siegel ont offert un scénario haletant. Au plus grand bonheur des nombreux spectateurs. « On a profité du suspense car le match a été gagné d’un but dans les dernières minutes », confirme le membre de l’organigramme haguenovien, également ancien handballeur. « Il y avait une ambiance de feu, notamment grâce à l’orchestre brésilien “Batucada” ».

  

La victoire des locaux sur le son des percussions sud-américaines a seulement été le point d’orgue d’une journée festive. L’après-midi a été placée sous le signe du sport et de la convivialité. De nombreuses activités ont en effet été proposées aux salariés de l’entreprise mertzwilleroise (structures gonflables, ateliers handball, école de cirque avec le théâtre de la Chimère). « On veut impliquer les salariés aux performances du club et aux valeurs du handball », confie Serge Hasenfratz. « On veut aussi avoir une action sociale sur le Nord Alsace en donnant l’envie aux jeunes de vouloir pratiquer ce sport. On veut faire rêver les gens. On veut qu’ils s’approprient le club ».

  

Ne pas s’arrêter là

Grâce au soutien du groupe De Dietrich, également partenaire du PSG Handball, l’AS Haguenau veut continuer à gravir les échelons. « L’ambition affichée est d’aller rapidement chercher la Nationale 2 ». Pour ce faire, le club bas-rhinois compte largement s’appuyer sur ses jeunes. « Par exemple, on a envie d’envoyer nos U18 et U15 sur un tournoi de prestige international dans l’un des pays historiques de handball comme le Danemark, la Suède ou l’Espagne. Ça crée des liens entre les joueurs et ça peut nous permettre de les garder sur Haguenau ».

  

Une volonté déjà visible avec la mise à disposition d’une voiture pour permettre aux étudiants strasbourgeois de covoiturer et de continuer à venir s’entraîner à Haguenau. La saison prochaine et pour la première fois, l’ASH se dotera également d’un salarié. Le club haguenovien veut, lui aussi, « rêver plus grand » dans les années à venir.

 

*Entretien effectué avant la rencontre Hochfelden/Dettwiller - ASH du dimanche 22 avril, hors délais de bouclage.


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales