Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Haguenau célèbre la culture !


La 5e édition de la Nuit de la Culture de Haguenau souhaite, une fois n’est pas coutume, emmener les curieux à la découverte de la ville sous ses différentes facettes. 

 

Ouvrir gratuitement les portes de différents lieux culturels et insolites de la ville de Haguenau, le temps d’une soirée, voilà le défi que lance la Direction de la Culture pour la 5e année consécutive. Le 6 octobre 2018, dès 19h, place à l’exploration de la ville, à travers le regard de ses artistes. 

 

Spectacles, concerts, expositions, visites, se succèdent, mais l’initiative elle, est toujours la même. « L’objectif est de mettre en valeur les talents, les bâtiments de la ville et la ville en elle-même à travers un parcours culturel », souligne Éric Wolff, directeur de la culture à Haguenau.
« Nous voulons permettre à des artistes locaux ou non, de présenter leur travail. C’est l’occasion aussi de valoriser ces œuvres ou spectacles un peu décalés, qui n’entraient pas forcément dans notre programme culturel ». 

 

Casser les codes

La Nuit de la Culture propose une découverte culturelle sans réel cadre, en toute liberté. Ainsi, « On se permet plein de choses » poursuit Éric Wolff. « C’est permettre à chacun de déambuler dans la ville et de la montrer sous un autre angle, notamment celui de la nuit. On ouvre des lieux qui ne sont pas forcément dédiés à la culture, pour y mettre du spectacle. On casse les codes ». On retrouvera de la danse dans la médiathèque, avec Plus qu’hier moins que demain. Cette compagnie de danse locale, a choisi de travailler à partir de Guernica, le chef d’œuvre de Pablo Picasso, qui fait référence au bombardement par l’armée allemande de la ville éponyme. Cette œuvre qui fait cohabiter l’horreur de la guerre, la soif de liberté et l’espoir, s’illustre dans une chorégraphie. 

 

La ville de Haguenau tend de plus en plus, et depuis plusieurs années, à mettre en valeur sa culture et ses artistes. Un pas important pour le directeur de la culture.
« D’après moi, une ville sans artiste est une ville qui meurt. Haguenau a la chance de disposer d’équipements de grande qualité, ainsi que de nombreux artistes. On parle aussi de cette ville de par son offre culturelle de qualité, structurée, ambitieuse » reconnaît Éric Wolff. 

 

« La culture crée du lien social, elle donne envie aux gens de s’installer, de se rencontrer, de se découvrir. Ce qui participe à l’attractivité de la ville de Haguenau, c’est la possibilité d’avoir une offre culturelle diverse et de qualité : on peut y écouter de la grande musique classique, passer l’après-midi dans des musées, pratiquer de la danse, répéter avec son groupe de musique… cela donne aux habitants l’envie de rester et de s’investir ». 

 

Un parcours varié et original

De nombreuses animations seront au programme ce samedi 6 octobre. On entendra notamment l’Orchestre de Cors en Alsace du Nord reprendre l’adaptation musicale du Chat Botté, célèbre conte de Charles Perrault, au sein du Théâtre de Haguenau. La Manufacture d’Orgues donne également rendez-vous pour deux performances de la compagnie Nadine Beaulieu : One et Two / Vingt minutes pour convaincre. 

 

Le théâtre sera également le départ d’une cérémonie funéraire celte. Elle débutera par une procession de guerriers, de druides et de bardes du clan des “Mediomatrici”. Ils déambuleront torches à la main, portant un lit funéraire, jusqu’à la place du forum qui sera le théâtre d’un banquet funéraire pendant lequel sera contée la vie du défunt. Enfin, les spectateurs assisteront au bûcher funéraire où le corps du défunt ainsi que ses armes et objets seront enflammés.

 

Samedi dès 19h, une dizaine de lieux haguenoviens s’ouvriront aux amateurs de culture avec un programme riche et varié, à retrouver sur www.sortirahaguenau.fr   


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales