Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Haguenau bondissant


Sur leurs terres, les “sauteurs” haguenoviens ont, sans surprise, raflé de nombreuses médailles lors des championnats inter-départementaux les 27 et 28 janvier derniers. De quoi préparer la suite avec un surplus de confiance.
 

Ils ont repris la compétition en douceur. Après avoir logiquement brillé à Brumath dans le cadre du championnat départemental (6-7 janvier), les trampolinistes de l’Union ont embrayé avec brio sur les interdépartementaux, voilà 15 jours. A domicile, les Haguenoviens ont décroché 6 breloques en or.

  

« On marche toujours bien lors des compétitions interdépartementales », acquiesce Anna Woehl, la responsable de la section trampoline.  « Il faut aussi dire qu’il n’y a pas beaucoup de sections dans la région. Pour nous, c’était plus une répétition avant les échéances futures. On sait qu’on ressortira avec des médailles. Ça nous permet de sentir l’odeur de la compétition ».

  

La première compétition d’envergure de l’année a eu lieu le week-end dernier à Faulquemont (Moselle) avec une première sélective inter-régionale Est. Une deuxième sera organisée les 24 et 25 mars à Chaumont (Haute-Marne), avec au bout, une éventuelle qualification pour les championnats de France de Trampoline. De quoi faire ressurgir de jolis souvenirs.

  

Au mois de novembre dernier, lors de l’épreuve par équipes, les filles de Haguenau (Valeryia Woehl, Julie Darous, Melyane Eichwald et Pénélope Woehl) étaient reparties de Colomiers (Haute-Garonne) parées d’argent. Une sacrée réussite pour leur première participation au championnat de Nationale 2. « On ne s’y attendait pas du tout », avoue l’entraîneure. «A l’arrivée, les jeunes étaient un peu timides vis-à-vis des autres. Mais elles ont montré de belles performances et étaient très concentrées ».

  

Un peu plus tôt l’année dernière, Yanis Grass et Pénélope Woehl avaient ouvert le bal des réjouissances avec un titre de champion de France en Trampoline synchronisé en Nationale 9-11 ans. Le fruit d’un travail sérieux. « En Nationale, on s’entraîne trois fois par semaine durant deux heures, plus une heure par-ci, par là, ce qui fait 7 heures en tout », indique celle qui est aussi la mère de Pénélope et Valeryia.

  

Au regard de ces performances, on se dit qu’Anna Woehl a eu le nez creux, il y a 6 ans, de lancer une section « Compétition » à l’Union de Haguenau.  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales