Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Focus sur le métier d’enquêteur agréé


Loin des clichés télé, la profession d’enquêteur privé reste apparenté au secret dans l’imaginaire collectif. 

Jean-Pierre Dillmann, d’Alsace Enquêtes à Dauendorf, est enquêteur agréé. Il vous en dit plus sur son métier.

  

En l’appellerait bien détective privé tel un Hercule Poirot ou un Sherlock Holmes. Pourtant, Jean-Pierre Dillmann, et il y tient, est enquêteur agréé par la Préfecture du Bas-Rhin et du Conseil National des Activités Privées de Sécurité (CNAPS). Nord-Alsacien, 59 ans, il est l’homme de la situation quand votre vie tourne au cauchemar.

 

La vie n’est pas un long fleuve tranquille

En moyenne 130 000 divorces sont dénombrés chaque année en France. Et l’infidélité en est la première cause. Jean-Pierre Dillmann le souligne, « Le mariage est une institution selon le droit français. Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours et assistance ». Le divorce pour faute est toujours d’actualité quoiqu’en dise la rumeur collective.

 

Particuliers mais aussi entreprises ont recours à un enquêteur agréé. Pour ces dernières, de plus en plus nombreuses, les dossiers litigieux sont liés aux vols, à une concurrence déloyale ou à des arrêts maladie suspicieux. « Certains salariés sont soupçonnés de travail au noir pendant leur arrêt maladie » ajoute l’enquêteur, mais là aussi faut-il constater la fraude.

 

Une enquête pour s’assurer 

un dossier en béton

C’est là que Jean-Pierre Dillmann intervient. Le rôle de l’enquêteur privé est de fournir des preuves recevables devant les tribunaux. En effet, « les témoignages des proches de la victime ne sont pas pris en compte par le juge ». 

 

Pour son enquête, Jean-Pierre Dillmann peut être amené à poser micros ou caméras de surveillance chez la victime et avec son accord, à prendre des photos mais aussi à effectuer des filatures, enquêtes de voisinage, témoignages… Le rapport d’enquête relatant les preuves doit être circonstancié et précis.

 

Et des affaires de divorce  qui tournent mal, Jean-Pierre Dillmann pourrait en compter des centaines.   « Une procédure de divorce peut durer plusieurs années sans preuve recevable. Avec un rapport d’enquête, la durée de la procédure peut être réduite » ajoute-t-il. 

 

Au tribunal, le juge ne peut pas écarter le rapport de l’enquêteur selon un arrêt de principe de la Cour de cassation.

 

Un rôle étroit avec la Justice

Jean-Pierre Dillmann intervient lors de procédures civiles ou pénales. « Une enquête dure en moyenne plusieurs semaines voire plusieurs mois dans certains cas afin d’établir un dossier solide. L’enquêteur est au service du droit et de la preuve » souligne Jean-Pierre Dillmann. 

 

Il collabore étroitement avec les professionnels du droit, avocats, notaires et huissiers. 90 % des procédures pénales ou civiles ont été gagnées par les victimes suite aux rapports d’enquêtes effectués par Jean-Pierre Dillmann. « Les 10 % restants, ce sont bien souvent des gens qui cherchent uniquement à nuire à un tiers. Et là, le rapport d’enquête n’est en aucun cas favorable ». 

 

Pour Jean-Pierre Dillmann, « l’intervention d’un enquêteur est judicieuse pour défendre ses intérêts. La situation n’est jamais perdue quand vous êtes dans votre bon droit. Bien sûr, l’enquête a un coût. Mais ce coût est récupérable en frais et dépens selon l’article 700 du NCPC (Nouveau Code de Procédure Civile) lors d’une procédure gagnée ».  


Alsace Enquêtes, investigations et recherches

03 88 07 02 95 ou contact@alsace-enquetes.com


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales