Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


FCE Reichshoffen: l’heure de la reconstruction


Avant-dernier de son groupe de Division 3, l’échelon le plus bas du football alsacien, le FCE Reichshoffen a d’ores et déjà lancé les grandes manœuvres en vue de la saison prochaine. Un nouvel entraîneur a notamment été nommé en la personne de Cheikhou Marega, qui va connaître sa première expérience sur un banc.

 

2018-2019 a déjà commencé pour le Football Club Etoile de Reichshoffen du Président Christian Wambst. Celui-ci a intronisé Cheikhou Marega (36 ans), joueur notamment passé au FR Haguenau durant une année, au poste de coach pour la prochaine saison. Le “boss” du FCER a également annoncé la création d’une équipe féminine (avec la venue de filles de Lembach) et indique que les jeunes « évolueront au sein de l’Entente des Forges (Reichshoffen-Dambach/Neunhoffen-Baerenthal) ». Une équipe vétérans est également sur les rails. Après le difficile exercice qui vient de s’achever pour l’équipe fanion, Christian Wambst livre les premiers contours de la future saison.

 

« On sort d’une saison très moyenne », tient-il à rappeler. « On a manqué de joueurs d’expérience permettant de diriger un peu les jeunes. A l’heure actuelle, on n’est pas en retard, tout est en place. Dans l’idéal, j’aimerais un effectif de 15-20 joueurs pour l’équipe 1. Mais la première chose est de stabiliser le club et d’avoir des fonctions définies. Les postes principaux doivent être clairs ».

 

« C’est un gros chantier, c’est vrai, mais ça ne m’effraie pas car j’aime le foot »

Le premier l’est comme de l’eau de roche. Cheikhou Marega prendra les rênes de l’équipe première. Pour cet ancien joueur de la Division d’Honneur (R1 actuel), le défi est de taille. « C’est un nouveau départ comme on dit. J’avais envie d’un nouveau challenge. Je m’étais entraîné il y a quelques années à Reichshoffen et là je me suis dit : “Pourquoi ne pas donner un coup de main ?”. Je vais repartir avec une équipe du niveau le plus bas et essayer d’apporter ce que j’ai appris dans les niveaux supérieurs ».

 

Le Belfortain d’origine enfilera pour la première fois le costume d’entraîneur, de surcroît au sein d’un club en pleine mutation. Le challenge ne lui fait pas peur. «  D’après ce que j’ai entendu, c’était assez compliqué ces dernières années », confie-t-il. C’est un gros chantier, c’est vrai, mais ça ne m’effraie pas car j’aime le foot. Si on n’essaye pas, on n’y arrivera pas. Ma motivation, c’est de ne plus entendre des choses négatives sur Reichshoffen. Il faut avoir un discours positif désormais ! »

 

Donner un « nouveau souffle »

Dans son baluchon, Cheikhou Marega s’apprête à ramener pas mal de joueurs. « Des personnes de mon travail (il officie en tant qu’ingénieur à Alstom sur le site de Reichshoffen) ainsi que des joueurs croisés sur les terrains. Ca va donner un nouveau souffle ».

 

De là à regarder un peu plus haut et à entrevoir une éventuelle montée ? « La montée, c’est prématuré », avoue-t-il. « Certes, j’ai de bons joueurs qui arrivent mais je préfère ne pas mettre de pression d’entrée. On va voir comment on avance. On va laisser passer les cinq premiers matches pour voir si on a le niveau. Si on est sur le podium à la trêve, là on pourra aller chercher quelque chose ».

 

La reprise de l’entraînement est prévue pour la fin du mois de juillet.  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales