Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Don d’organes, exprimez-vous !


Que l’on soit pour ou contre, le fait d’en parler et d’exprimer sa volonté est très important.

 

Le 22 juin a eu lieu la Journée Nationale du Don d’Organes. Celle-ci est organisée chaque année par l’Agence Nationale de Biomédecine. Différentes actions ont été menés ce jour-là.

 

Opération de sensibilisation à Wissembourg au Centre Hospitalier Intercommunal de la Lauter de Wissembourg, le groupe de travail sur le don d’organes, qui existe depuis 4 ans, a tenu un stand dans le hall pour informer les passants et répondre à leurs interrogations. Le principal message à faire passer était le suivant : « Faites savoir à votre entourage ce que vous souhaitez ». Cette opération a eu un grand impact et a touché la population. « Je suis entièrement pour », tient à souligner un habitant. « Si je peux sauver quelqu’un après mon décès, pourquoi ne pas le faire ? J’ai déjà dit à ma famille que j’étais pour ».

 

Selon la Loi de 1976, toute personne qui n’a pas exprimé son refus est considéré comme un donneur potentiel. Pour exprimer son refus, il suffit de s’inscrire sur le Registre des refus. Pour exprimer son approbation, on peut se procurer une carte d’ambassadeur du don d’organes. Mais, dans les 2 cas, un avis donné à l’oral est également suffisant. Et dans les 2 cas, il est important de s’exprimer car sinon, en cas de décès, les proches sont démunis et se savent pas quoi faire.

 

D’autres hôpitaux et associations ont mené des actions le 22 juin, comme l’ADOT 67 (l’Association pour le Don d’Organes et de Tissus Humains du Bas-Rhin). « Nous organisons des manifestations toute l’année. Nous intervenons dans des entreprises, des collèges, des lycées, comme cela a été le cas à Wissembourg récemment. Nous étions aussi présents à Haguenau le 30 juin. Le 22 juin, nous étions devant la statue que nous avons fait installer au Jardin des Deux Rives à Strasbourg, dédiée aux familles de donneurs. Nous y avons organisé une cérémonie, en présence de ces familles, car nous pensons souvent aux personnes greffées qui ont la chance de survivre, mais nous n’oublions pas les familles de donneurs à qui nous devons beaucoup ».

 

Grâce aux actions menées depuis quelques années, on constate une hausse du nombre des donneurs, mais le nombre de personnes en attente d’une greffe est lui aussi en augmentation. Il faut savoir qu’il n’y a pas de limite d’âge pour être donneur et que, chaque année, environ 6 000 greffes sont réalisées en France.

 

www.france-adot.org  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales