Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Des cloches pour l’Histoire et pour la Paix


Trois cloches vont être coulées en public à Haguenau les 12 et 13 octobre prochains, à l’occasion du centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale et des 750 ans des cloches de l’église Saint-Georges. 

 

Bâtie au 11e siècle, l’église Saint-Georges compte aujourd’hui cinq cloches, entendues quotidiennement par les Haguenoviens. Deux d’entre elles, datant de 1268, sont considérées comme les plus vieilles d’Alsace et comptent parmi les plus anciennes d’Europe encore en activité. Un patrimoine important pour la ville de Haguenau. « La plus importante, d’un poids de 1800 kg, nommée Rathsglocke, sonnait, en plus du glas et des fêtes religieuses, pour convoquer l’Assemblée des Bourgeois. Sa sœur, d’un poids de
900 kg, appelée Sturmglocke, sonnait pour les offices religieux et pour alerter en cas de tempête ou de l’approche de groupes hostiles »
explique Yannick Beuvelet, curé de l’église. Cette vocation religieuse et civile est toujours d’actualité. Les cloches peuvent être sonnées pour des événements religieux, comme lors d’un anniversaire républicain. 

 

Un anniversaire remarquable

A la suite d’une étude musicale réalisée par l’expert campanologue diocésain Olivier Tarozzi, et dans le cadre de la préservation du patrimoine, la commune de Haguenau en association avec l’église Saint-Georges a fait appel à l’entreprise Bodet pour procéder à l’harmonisation de son jeu de cloches.

 

L’une d’entre elle, datant du 20e siècle, sera refondue, tandis qu’une seconde bénéficiera d’un accordage. Pour fêter les 750 ans des deux remarquables aînées, une nouvelle cloche a également été commandée par la ville, « Dédiée à sainte Odile, patronne de l’Alsace, Saint Arbogast, évêque de Strasbourg, Saint Joseph et Saint Nicolas, patrons des autres paroisses de la Ville, elle complètera la sonnerie du clocher de Saint-Georges » ajoute Yannick Beuvelet. 

 

2018 marque le centenaire de la signature de l’armistice de 1918. Pour commémorer cet événement important, la commune et l’église ont confié à Bodet la création d’une Cloche de la Paix. Celle-ci, d’environ 700kg, « portera sur son flanc le blason de Haguenau et une colombe tenant un rameau d’olivier, et sera dédiée à Notre Dame de la Paix avec une représentation de la Vierge Marie » poursuit Yannick Beuvelet.

 

«Le devoir de mémoire est important», souligne Pierre Fenninger, adjoint au Maire. « Pour se souvenir, il faut marquer, évoquer, répéter. Il nous paraît important de symboliser la paix en Europe avec une cloche ». 

 

Une fonte en public

De tels anniversaires valent bien un événement exceptionnel. Les trois nouvelles cloches seront coulées sous les yeux du public, au pied de l’église Saint-Georges. La fonte de la cloche en Si, dédiée aux saints d’Alsace, aura lieu vendredi 12 octobre à 16h15. Le soir même, après un concert de chant et carillon, c’est la Cloche de la Paix, en Sol, qui sera coulée. Le lendemain matin, le public pourra assister au décochage de la cloche en Si. 

 

«Nous organisons ces fontes en public 3 à 4 fois par an, en hommage aux ancêtres qui coulaient les cloches sur place, pour des raisons logiques de transport» explique Didier Haffner, responsable régionale Nord Est pour l’entreprise Bodet. « Un four est transporté sur un camion, et chauffe le métal en fusion à 1200°C. Puis, il est coulé dans un moule fait à l’ancienne, avec notamment du crottin de cheval et de la cire d’abeille. Il faut ensuite le laisser refroidir ». Le moule est ensuite brisé à coups de marteau pour découvrir la cloche dans son état brut. A ce stade, les cloches retourneront en atelier pour être polies et accordées. « Elles sont accordées en meulant des parties très précises ». 

 

Au total, sept cloches formeront un ensemble complet et harmonieux :  la même configuration qu’au 16e siècle. La sonnerie formera la ligne mélodique suivante : Ré (cloche de 1268), Mi (1924), Fa dièse (1268), Sol (2018), La (2018) et Si (2018). Les cloches seront de retour le 26 octobre, puis bénies lors de la Messe du dimanche 28 octobre, à 10h. Elles seront ensuite exposées dans l’église jusqu’à la fin de l’hiver, où une opération très techniques est attendue pour qu’elles puissent intégrer le beffroi. « Il faudra ouvrir le toit et enlever une partie de la charpente. Elles seront tirées et emmenées jusque dans le clocher, au moyen d’une grue de
50 tonnes. Une opération qui prendra environ trois semaines »
, selon Didier Haffner.
« Cela modifiera complètement la vie des paroissiens et des Haguenoviens : c’est une mini révolution auditive » conclut-il. 

 

Un appel aux dons

La paroisse Saint-Georges participe à cet enrichissement du patrimoine à hauteur de 55 710 €. Un appel aux dons a été lancé pour soutenir ce projet.

 

Contact : Paroisse Saint-Georges, 

5 rue du Presbytère, 67500 Haguenau, 

03 88 93 90 03  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales