Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Des arbres pour tout changer


Sur le site du collège Georges Holderith de Lauterbourg, professeurs, élèves et parents ont planté une quarantaine d’arbres.
 

L’année dernière déjà, Mathieu Launay, professeur de français au collège de Lauterbourg, avait eu l’idée de planter des arbres fruitiers sur son lieu de travail. Ceux-ci avaient trouvé leur place sur le chemin reliant le gymnase au collège. « Mon idée était que, en revenant du cours d’EPS, les élèves aient de quoi manger », explique-t-il. « Cette fois-ci, les arbres ont été placés à l’ouest. Au printemps, les élèves ont souvent trop chaud. On ferme alors les volets et on allume les lumières. Avec ces arbres, d’ici 2 ans, il y aura de l’ombre et de la fraicheur, et on fera des économies d’énergie ! ».

 

Mi janvier, une quarantaine d’arbres ont donc été plantés par des professeurs, des élèves et des parents. Le collège avait acheté quelques plants, d’autres ont été apportés par des professeurs. Les élèves étaient très touchés par cette action. « Lorsqu’on en a reparlé, les élèves avaient tous le sentiment d’avoir fait quelque chose de bien. C’était une action collective, profitant à tous. Et les parents ont manifesté beaucoup de soutien, ils étaient vraiment sensibilisés à la cause ».

 

Pour M. Launay, il est très important de parler de la nature aux élèves et de leur faire redécouvrir certaines choses. « Je me suis rendu compte, par exemple en lisant des textes, que beaucoup ne connaissaient pas les noms des arbres. A l’extérieur, d’autres ne reconnaissaient pas ce qui poussait dans le potager. Les milieux scolaires ne doivent pas être artificialisés. Heureusement, de nombreux collèges, comme ceux de Seltz ou de Soultz-sous-Forêts entreprennent aussi de créer des potagers ou des ruchers ».

 

Et tout cela est en rapport avec les programmes de français, dont des chapitres portent, par exemple, sur le rapport entre l’homme et la nature, ou sur les villes, leur évolution et leur transition.

En classe, les élèves de M. Launay ont regardé le film « Demain », de Mélanie Laurent et Cyril Dion, selon lequel il ne nous reste que 20 à 30 ans pour réagir face au changement climatique. Ils ont aussi réfléchi aux idées de Charles Hervé-Gruyer, pionnier de la permaculture, qui estime que les arbres vont sauver la planète. Ils ont ensuite écrit des poèmes pour décrire leurs émotions : peur, colère, découragement, ou envie d’agir !

 

Et voilà pourquoi des arbres ont été plantés sur le site du collège. Cela ne s’arrêtera sûrement pas là, car M. Launay a encore beaucoup d’idées !  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales