Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


De 14 à 18 : Des tranchées aux avenues


A la Maison des Arts de Bischwiller, du 28 septembre au 31 décembre, visitez cette exposition célébrant le centenaire de la fin de la guerre.

  

"De 14 à 18 : Des tranchées aux avenues » est une exposition temporaire bilingue, en français et allemand, autour de la Grande Guerre. Elle a pour objectif de rappeler l’Histoire, en particulier celle de notre territoire alsacien. Plusieurs thèmes y sont abordés : l’enfance, l’arrière front avec notamment le travail des femmes, et le début de leur émancipation, les poilus blessés, les progrès en médecine, l’après-guerre…

 

Plus de 180 pièces seront visibles. Les collections prêtées proviennent, entre autres, des Musées de Bischwiller, du Musée historique de Strasbourg ou du Mémorial de Verdun, pour ne citer que quelques sources.

Seront par exemple exposés : une carte d’Alsace et de Lorraine du 1er quart du 20e siècle, des médailles d’infirmières, des portraits de « gueules cassées », des uniformes, des casques, des photos de personnes et de bâtiments de l’époque, de l’arrivée du Général Rampont à Bischwiller...

 

Arrivée du libérateur

Le 23 novembre 1918, Bischwiller accueille en libérateur le général Camille Rampont. Après 4 ans de guerre de tranchées, de privations, d’exodes, ce moment est vécu comme un grand bonheur.

 

A l’occasion de cette exposition, une place importante lui est donc faite, sachant également que la famille du Général a fait officiellement don de ses archives à Bischwiller en 2014.

 

« Il y aura aussi des projections sur écran : un très beau film muet de 1917, intitulé “L’impossible pardon”, et 2 documentaires, l’un sur le travail de la femme, et l’autre sur des sportifs tués à la guerre et sur la démocratisation du football. Mis à part ces documentaires, tous les supports et explications seront en français et en allemand, et des visites guidées auront lieu dans les 2 langues », précise Caroline Hoffmann, du service communication de la ville.

 

Par ailleurs, une succession de manifestations autour de l’exposition sera proposée, d’octobre à décembre, comme un concert, une pièce de théâtre, ou 2 journées d’étude sur les thèmes de la presse et l’information hier et aujourd’hui, la littérature jeunesse et l’image de la Grande Guerre, le travail de la femme à l’arrière-front, et les gueules cassées.  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales