Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Collapsus : la dénonciation d’un scandale planétaire


A l’origine de ce projet photographique, Laurent Khrâm Longvixay, photographe alsacien et militant écologiste, a souhaité plonger le spectateur au cœur d’un scandale planétaire, celui de la domination des industries agroalimentaires dans les sociétés actuelles. Son exposition est visible jusqu’au 28 février à la médiathèque de Vendenheim. 

  

Les causes animale et environnementale sont 2 sujets qui le passionnent depuis son adolescence. Une fois le baccalauréat en poche, Laurent Khrâm Longvixay entame une fac de géographie dans laquelle les nombreux thèmes abordés lui ouvriront les yeux au sujet des dérives des industries agroalimentaires et de leurs conséquences sur l’environnement. Armé de son sac à dos et de son appareil photo, il décide plus tard de parcourir le monde et de le photographier, afin d’éveiller les consciences.

«Jusque-là, les expositions que je créais concernaient la musique, ou mes voyages. J’ai eu l’envie de créer un projet plus recherché. Je voulais tirer le portrait de femmes et d’hommes volontaires et concernés par un sujet en particulier : pas de photos choc de singes immolés, par exemple.  J’ai pris le parti de recourir à la technique de la pose lente : le modèle se retrouve dédoublé et c’est un halo luminescent qui, dans un cri sourd de douleur, vient réfléchir l’intériorité déchirée de ce dernier. Il s’agit d’inviter le spectateur à se soustraire au joug des géants de l’agro-industrie tout en interrogeant sa propre responsabilité dans ce processus ou il se retrouve à la fois oppresseur et opprimé. Ce type de photographies me permet d’entrer dans des galeries artistiques et d’y aborder un sujet qui y est plutôt absent habituellement» explique Laurent Khrâm.

« J’ai retrouvé un vieil ami de fac, Mickael Reichert, qui se formait au métier de maraîcher bio, ainsi que Virginie Meyer, militante. Ensemble, nous avons sélectionné les 21 sujets dont nous souhaitions parler, et qui sont  aujourd’hui exposés ».

Des sujets phares

Parmi eux, on retrouve l’huile de palme, point de départ de l’exposition. « Lorsque je me suis rendu à Kuala Lumpur, capitale de la Malaisie, je suis monté au sommet de l’une des célèbres Tours Petronas, afin d’avoir une vue panoramique. Mais j’ai été très déçu. Arrivé en haut, tout ce que j’ai pu apercevoir, c’est un épais nuage de fumée, qui m’empêchait de voir à plus de 5km. Ce nuage, il vient d’Indonésie. Cette pollution est due à la production de l’huile de palme. Denise, Malaisienne, respire chaque jour cet air pollué. Elle a accepté de poser pour cette photo. Nous tentons de rappeler que par notre consommation, nous sommes acteurs de cette déforestation ». 

 

La photographie suivante ouvre les yeux du spectateur au sujet de la supercherie du lait en poudre. Ici, il n’est pas question de culpabiliser les mamans qui font le choix de nourrir leur enfant ainsi, ou non. Il s’agit de dénoncer ce qu’il se passe à l’autre bout du monde. 

 

« Au Burkina Faso, les panneaux publicitaires qui font la promotion du lait en poudre longent les rues. Le problème, c’est que les Africains n’ont pas toujours accès à l’eau potable pour le diluer. Résultat : le lait en poudre cause la mort d’1,5 millions de personnes chaque année, soit plus que le SIDA ! En Indonésie et dans plusieurs pays d’Afrique, une grande marque alimentaire donne des pots de vin aux médecins afin de prôner le lait en poudre. Les nouveaux-nés en boivent dès leur 1er jour à l’hôpital, s’y habituent et refusent alors tout autre type d’alimentation. Une fois rentrées chez elles, les mamans n’ont plus d’autre choix que d’en acheter, ainsi que des bouteilles d’eau minérale de la même marque posées consciencieusement dans le même rayon que le lait ». 

 

Les 21 photographies de Laurent sont visibles à la médiathèque Tomi Ungerer de Vendenheim jusqu’au 28 février.   


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales