Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Cap sur Berlin pour les Raideurs Fous


A l’heure actuelle, ils enchaînent sûrement les coups de pédale. Partis vendredi dernier du lycée André-Maurois à Bischwiller, les Raideurs Fous rallieront Berlin ce vendredi, au bout de 800 kilomètres.

 

Fous, ils le sont certainement un peu. Passionnés, ils le sont complètement. Après Rotterdam et les Pays-Bas en 2016, Elbeuf et la Normandie en 2017, les Raideurs Fous du lycée André-Maurois de Bischwiller traversent cette année le Rhin pour rallier Berlin, la capitale allemande. Une destination symbolique pour Jean-Michel Iltis, Président de l’association et ancien professeur d’allemand. « Cette année, on fête les 55 ans de l’amitié franco-allemande (par le Traité de l’Elysée) », rappelle-t-il.

  

Pour faire honneur à cet évènement, les coureurs bischwillerois se sont entraînés en conséquence. Depuis le mois de septembre, ils arpentent les routes tous les mercredis, et quelques fois durant les week-ends. Et qu’importe les mauvaises conditions météorologiques. « Les deux derniers mercredis, c’était l’horreur », souriait le jeune retraité, quelques jours avant le grand départ. « On s’est fait saucer comme rarement mais il faut que les jeunes voient toutes les conditions ».

  

Les Raideurs Fous, Une histoire de famille

Et aujourd’hui, les 18 lycéens de Bischwiller, accompagnés pour la première fois de 5 jeunes en situation de handicap de Diemeringen (dont 2 travailleurs), sont armés. «Les premiers entraînements, sur des distances de 25-30 km, ils en ch**** », n’élude pas Jean-Michel Iltis. « Mais maintenant, ils en redemandent. Même quand il pleut, ils ne râlent pas, ils prennent du plaisir. Certains ne sont, à la base, pas forcément de grands sportifs. Mais en s’entraînant régulièrement, on y arrive.

  

Cette année, au sein des 18 élèves (17 de Seconde et 1 de Première) du lycée, figurent 5 petits-frères ou petites sœurs d’anciens raideurs. « Ils en rêvaient déjà depuis longtemps et ils sont motivés à mort ».

Accompagnée de 12 encadrants et 3 moniteurs, la joyeuse bande atteindra la capitale allemande sous 8 jours, au terme de 8 étapes de 100 kilomètres. A leur arrivée, ce vendredi, ils seront accueillis au lycée français. Le lendemain sera consacré à la visite de la ville. 

 

Ensuite, il sera temps d’effectuer le chemin inverse pour rentrer au bercail. En bus.
Au grand dam de certains. 


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales