Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Baroudeurs en piste à Brumath


La troisième édition de la course d’obstacles « Red Aventure » se tient ce samedi après-midi au plan d’eau de Brumath avec une petite nouveauté.

 

Rondins de bois, boue, eau, pont de singes ou encore pneus : les participants de la troisième édition du Red Aventure seront servis comme il se doit, ce samedi après-midi au plan d’eau de Brumath. Une nouveauté s’est toutefois invitée sur le parcours : de monumentales dunes de sable de plus de 20 mètres.

  

« Je veux faire une course authentique »

« C’est un vrai parcours de baroudeur », avoue Fred Barret, l’organisateur de la manifestation. Les participants pourront effectuer les deux formats de course (un 5 et 10 km) soit en équipe de quatre (hommes, femmes ou mixte), soit individuellement.
« L’objectif n’est pas de faire une course à 3000 ou 4000 coureurs », reprend le pompier, en poste à la caserne de Brumath depuis deux ans. « Je veux faire une course authentique. Je pense d’ailleurs limiter à 1000 les années à venir. Je veux que les gens prennent du plaisir et donc, je ne veux pas qu’il y ait trop d’attente sur les obstacles ».

  

Cette course est également à but non lucratif. Des dons seront en effet reversés à l’ODP (Œuvre des Pupilles Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France). Après près de 500 participants lors des deux premiers opus, le Red Aventure est désormais une affaire qui roule. « Il y a 3 ans, on avait un congrès sapeurs-pompiers à Preuschdorf et j’avais proposé cette course pour ramener un peu de monde sur l’évènement », se souvient Fred Barret.  « Je voulais faire une course grand public et populaire pour éviter que l’on soit uniquement entre pompiers ».

  

L’endurance, élément-clé

Pour sortir vainqueur des dix obstacles du 5 km et des vingt du 10 km, celui qui est également conseiller sportif livre quelques tuyaux.
« Il faut avant tout être endurant car ça reste une course. Puis il faut avoir des qualités physiques dans les membres supérieurs et inférieurs. Il faut notamment avoir de la force dans les bras pour pouvoir se tracter ».

  

Mais la performance passe néanmoins au second plan. « J’ai une belle scène, avec une bonne sono et un speaker pro. Les gens viennent déguisés, je veux que ça reste quelque chose de convivial tout en gardant cette image de sport-santé », conclut Fred Barret. 

 

Vous pouvez encore vous inscrire jusqu’à ce mercredi sur : www.performance67.com  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales