Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


Au bord du Rhin


Les crues posent parfois quelques problèmes mais, heureusement, en cas de besoin, 

un camion amphibie franco-allemand peut venir à la rescousse !

 

Début janvier, le niveau du Rhin était monté et la navigation avait été quelque peu perturbée, comme du côté de Seltz, où le bac avait été mis à l’arrêt. Selon des agents du Conseil Départemental, la crue est terminée mais une panne technique est survenue et a prolongé son arrêt. 

 

« Le 1er week-end de janvier, nous avons dû interrompre la circulation du bac en raison de la montée des eaux et des courants trop forts. Cela arrive au moins une fois par an, à cause de la fonte des neiges ou d’une tempête. Lorsque la crue est terminée, il faut faire attention car il y a souvent des objets flottants dans l’eau, comme des branches ou des troncs d’arbres. Désormais, la crue est terminée mais une panne a dû immobiliser le bac ». La date de remise en service reste incertaine. « Il faut remplacer une pièce défectueuse, mais celle-ci doit tout d’abord être fabriquée. Cela prend du temps. Une fois la pièce livrée, la réparation se fera au plus vite. ».

Même si la crue de ce début d’année n’a pas posé beaucoup de problèmes, il faut savoir que, en cas de besoin, un camion amphibie franco-allemand peut être utilisé. Celui-ci vient d’être inauguré par le Technisches Hilfswerk (THW – organisme de secours allemand) de Germersheim, commune située à 35 km de Lauterbourg et 50 km de Seltz.

 

Etant franco-allemand, il pourra également être utilisé par l’Association de Protection Civile du Bas-Rhin. Il passera d’un côté à l’autre de la frontière, sans besoin d’autorisation particulière. Ce camion-bateau, de 11 T, peut rouler à 80 km/h sur route et avancer à 15 km/h dans l’eau. Il peut charger jusqu’à 4 T de matériel ou 20 personnes. Il pourra servir, par exemple, à évacuer ou ravitailler des personnes, poser des barrages flottants, repêcher des objets dangereux tombés à l’eau, etc. Il a été financé par l’Union Européenne, le Landkreis de Germersheim, le bureau fédéral du THW, le THW de Germersheim, le Département du Bas-Rhin et l’Association de la Protection Civile du Bas-Rhin.

 

Frédéric Siebenhaar, de l’Eurodistrict Pamina, qui a contribué aux négociations liées à l’acquisition du véhicule, est fier de ce projet. « Il s’agit d’un projet exceptionnel. L’engin est immense, impressionnant, et parfaitement adapté aux besoins. C’est le 1er véhicule de la sorte à être franco-allemand. Je suis convaincu que son utilisation sera très utile à l’avenir. Avec le changement climatique, on ne sait pas à quoi s’attendre… ».  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales