Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


A Haguenau, 4 éléments prometteurs


4 ans après la sortie de leur 1er EP, et une belle ascension dans le monde de la musique, la fratrie haguenovienne Elements 4 revient avec YNG WØLVS, un 5 titres particulièrement bien accueilli par le public du festival Rock en Seine. Les 4 jeunes loups Paul-Émile, Louise, Antoine et Grégoire, sortent ce week-end leur clip fait-maison «Bleu Brume». 

  

Elements 4, c’est l’histoire d’une fratrie…

Antoine : Oui, 4 frères et sœur musiciens depuis tout petits. On baigne dans la musique depuis toujours grâce à nos parents. A la base, on a tous une formation de pianiste, à part Grégoire, qui tapait déjà sur des objets quand il était gamin. Lui, on savait qu’il ferait de la batterie (rire). Au début, on reprenait des morceaux qu’on aimait, puis on a su qu’on voulait composer. 

 

Où avez-vous pris vos premiers cours de musique ? 

Antoine : On a tous débuté à la Maison de la Musique et de la Danse de Haguenau. C’était notre porte d’entrée dans le monde de la musique. Puis, on a participé aux ateliers mis en place par le Département des Musiques Actuelles de la ville. Aujourd’hui encore, on répète toutes les semaines aux Bains Rocks.

 

Pas trop difficile pour vous 4 de vous supporter au quotidien ? 

Antoine : C’est forcément plus compliqué qu’avec des amis, mais on a la chance de bien s’entendre. On a toujours vécu ensemble, on fait la fête ensemble. La musique nous a rassemblés, ça fédère notre famille. Nos parents s’impliquent énormément dans notre groupe. On se permet aussi d’être plus critiques, on fait tout avec sincérité, on a trouvé un bon équilibre. 

 

Au départ, de quels groupes vous inspiriez-vous ? 

Antoine : Quand on était gamins, notre père était fan des mouvements Post Punk et New Wave, et ça a forcément déteint sur nous. Moi, j’écoutais beaucoup The Cure. Ce qui nous a vraiment inspirés, à l’adolescence, c’est le rock indé de Grande Bretagne. Des groupes comme Block Party, et surtout Foals. 

 

Et aujourd’hui ?

Antoine : Nos influences se sont diversifiées en grandissant. On écoute de tout, même du rap, ou de l’électro. Le groupe Grand Blanc m’a beaucoup inspiré dans l’écriture des paroles. Mais on est 4 et chacun de nous a des influences différentes. 

 

Vous vous êtes plusieurs fois faits remarquer en gagnant des tremplins. Comment se sent-on, quand on passe d’un concert dans un bar à la scène Firestone de Rock en Seine ? 

Antoine : C’est marrant, ça s’est fait petit à petit. Je suis tombé récemment sur des vidéos de vieux concerts au lycée, on était tout petits et ça nous rend fiers de voir le chemin qu’on a parcouru. Maintenant, on souhaite aller le plus loin possible.

 

Comment avez-vous senti ce concert ?

Antoine : On était comme des fous, c’était dingue ! On ne s’attendait pas du tout à gagner le tremplin car les 2 autres groupes étaient vraiment bons. Le jour-J quand on s’est rendus compte qu’on était dans les loges avec des groupes connus, c’était juste indescriptible, on ne s’attendait pas à pouvoir vivre ça un jour. On était partagés entre la pression, car on devait assurer devant des professionnels pour avoir la chance de réitérer l’expérience, mais on savait également qu’il fallait qu’on profite de ce moment à fond. 

 

Le 20 avril prochain, vous sortez votre nouvel EP, YNG WØLVS. 

Antoine : Oui, un EP de 5 titres. Ils ont chacun leur thème, mais on y aborde un fil rouge, la soif d’exister et ses 2 penchants : son côté libérateur, mais aussi son côté destructeur. YNG WØLVS sera disponible sur toutes les plateformes de streaming, et pour l’obtenir en format physique, il faudra venir nous voir en concert ! Nous le vendons à prix libre. 

 

Justement, où pourrons-nous vous voir prochainement ? 

Antoine : Nous jouerons le 14 avril dans le pub Where is Brian ? à Schweighouse, et le 25 avril au Printemps de Bourges ! 

 

Que peut-on vous souhaiter pour la suite ? 

Antoine : Notre rêve à court terme, c’est de pouvoir faire une vraie tournée, partir avec un van pendant plusieurs semaines pour une quinzaine de dates. Et bien sûr, on aimerait pouvoir vivre de notre musique !

 

www.elements-4.com  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales