Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


A Bischwiller, ça roule !


L’Association Cycliste de Bischwiller et Environs (ACBE) a organisé son traditionnel cyclo-cross le dimanche 30 septembre. L’occasion de se pencher sur un petit club familial et une discipline qui requiert un certain nombre de qualités.

 

La météo n’a pas joué l’un de ses vilains tours la semaine passée à Bischwiller. Sous un beau soleil automnal, 172 coureurs se sont retrouvés sur la ligne de départ du cyclo-cross organisé par le club local, l’Association Cycliste de Bischwiller et Environs. Neuf courses ont été organisées.

  

« On est sur du goudron, des chemins de terre, mais aussi dans la prairie. On allie tous les terrains »

  

« C’est un très bon bilan », se félicite Jean-Luc Richard, le Président. «Par rapport à l’épreuve de 2016, on a compté 43 coureurs en plus. Cela reste une course avec l’un des plus gros effectifs en Alsace. » Dans la catégorie reine, celle des seniors Elite, la victoire est tombée dans l’escarcelle de Victor Thomas (Team Cross Safir Ganova) en 50’14”. Second lors des deux éditions précédentes, le lauréat du jour a devancé Lucas Brondani (Altkirch) de seulement 16” et Théo Thomas (La Pédale d’Alsace).

  

Côté bischwillerois, les performances sont à chercher du côté des masters. Philippe Petithory et Jean-Paul Rehm ont respectivement pris les troisième et quatrième strapontins. « Philippe était attendu », note le Président de l’ACBE. « Par le passé, il gagnait souvent à Bischwiller. Mais cette année, beaucoup de coureurs sont passés masters et le niveau a augmenté. Mais il est toujours au niveau. » Au niveau d’une discipline alliant « agilité, pilotage, et appréhension des difficultés », glisse le chef de file de l’ACBE. « Il y a des montées, des escaliers, des planches à sauter… »

  

Et pour “performer” sur le tracé exigeant de Bischwiller, il vaut mieux être prêt sur le plan physique. « Il y a beaucoup d’obstacles. On est sur du goudron, des chemins de terre, mais aussi dans la prairie. On allie tous les terrains », reconnait Jean-Luc Richard. « C’est un parcours que je dirais facile entre parenthèses. Il n’y a pas de grosses difficultés mais le parcours est usant. Il n’y a aucun endroit pour se reposer. »

  

Une équipe soudée

  

Tout juste passé dans la catégorie cadets, le prometteur bischwillerois Vincent Petithory (14 ans)* a terminé au pied du podium. « Il est en légère baisse de régime car il monte d’une catégorie. Il a fait 4e, c’est très bien pour moi. Il ne faut pas mettre la pression à tout prix. Il faut aussi qu’il finisse encore sa croissance. Les jeunes doivent d’abord se faire plaisir. »

  

Le plaisir, c’est ce qui unit la vingtaine de licenciés de l’écurie bischwilleroise. « On est dix coureurs, deux personnes ne font que du loisir, il ne faut surtout pas les oublier, et huit encadrants », précise le Président Richard. « On est surtout des gens passionnés. » Et amoureux de leur discipline.

  

*L’an passé, dans la catégorie minimes, Vincent Petithory a décroché le titre de Champion du Grand Est de cyclo-cross à Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne).  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales