Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


14 000 ballons !


Passionnés par les ballons, les 2 Nord-Alsaciens Gilles et Céline Rinckel ont participé le mois dernier à une compétition mondiale aux Etats-Unis : la World Balloon Convention de Qualatex. Ils en reviennent des étoiles plein les yeux, avec un certificat de réussite en bronze. 

 

Il y a plus de 20 ans, Gilles Rinckel se prend de passion pour les ballons. « C’est un art annexe de la magie », raconte-t-il.
« Je faisais de la magie avec un copain, qui est devenu plus fort que moi. Il fallait donc que je trouve un autre domaine dans lequel je pouvais être plus fort que lui (rire). Je me suis entraîné à faire des ballons. Quand j’ai découvert ce qu’on pouvait créer, je me suis lancé ». Alors en 2004, il crée Bulles d’R à Hoerdt, un magasin dédié à l’art du ballon, et convertit sa femme à sa passion. Des simples bouquets de ballons, aux grandes sculptures réalisées pour des événements, Gilles et Céline s’éclatent dans leur métier. « Le ballon a le pouvoir de transmettre des émotions, qu’il s’agisse d’un cœur pour la Saint-Valentin, ou d’un personnage rigolo pour les enfants » poursuit-il. « C’est ce côté merveilleux qu’on tente de transmettre ». 

 

Un couple de compétiteurs 

Mordus de travail, Gilles et Céline sont aussi des compétiteurs. « Les compétitions permettent de pousser nos idées et nos techniques plus loin et de pouvoir les réutiliser dans notre travail de tous les jours ». Ils montent ainsi sur plusieurs podiums, avant de décider il y a 2 ans, de s’inscrire à une compétition mondiale: la World Balloon Convention de Qualatex. « Pour cette 1ère fois, nous avons intégré l’équipe des Russes, que nous connaissions. Nous avons adoré cette aventure, et comme il n’existait pas d’équipe de France, nous en avons créé une, pour faire connaître notre art en France et à travers le monde ! ». 

 

C’est ainsi qu’ils partent à la recherche de coéquipiers français, montent une équipe de 9 ballonneurs, et s’inscrivent pour la World Balloon Convention 2018, à San Diego (Etats-Unis). L’aventure peut commencer !

 

27h pour sculpter !

Du 12 au 13 mars derniers, un gros challenge les attendait : réaliser en 27 heures non-stop une sculpture aux dimensions imposées, face à 11 autres équipes.  « On a décidé de créer une Terre. Nous nous sommes rencontrés en janvier pour faire un essai chez nous, et nous avons développé nos techniques pour que chacun d’entre nous puisse y participer. Nous avons tous des niveaux différents, c’était donc l’occasion de transmettre notre savoir et de s’entraider ». 

 

« Make our planet great again »

« Nous avons créé une sphère de 2m50 de diamètre, posée sur un nuage blanc avec un écrin de fleurs. On ne le voit pas au 1er abord, mais tous nos ballons sont doublés pour donner de la profondeur, et ce côté luminescent. Cette compétition, c’est un peu la haute-couture du ballon ! Au total nous en avons utilisé 14 000 pour cette sculpture » se souvient le passionné. A côté d’eux, les 28 Taiwanais, grands gagnants de la compétition, en ont utilisé près de 50 000 ! La Terre, elle, d’environ 3,50 mètres de large au sol sur 3 mètres de hauteur, avait pour titre « Make our planet great again », un petit clin d’œil aux américains et un message écologiste qu’ils aiment véhiculer. 

 

La tâche n’était pas aisée, mais fructifiante.
«Nous nous sommes tous investis pleinement et nous avons réussi à aller au bout du projet». L’équipe de France ne montera finalement pas sur le podium mais se verra remettre un certificat de réussite en bronze pour la qualité du travail accompli. « Pour nous c’est une réussite, nous sommes contents d’avoir pu y participer. Nous savons désormais sur quels points nous pouvons nous améliorer, c’est seulement le début de ce genre d’aventure pour nous. La défaite est précurseure d’une future victoire ! ». C’est tout ce que nous souhaitons à ce couple hoerdtois et à son équipe.   


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales