Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


« Une découverte pour beaucoup »


Aux deux-tiers du championnat, le Handball Club Soultz/Kutzenhausen pointe au 8e rang de la Division 1 départementale. Avec le maintien en ligne de mire, l’entraîneur Patrice Gerling espère que cette saison fera aussi grandir sa jeune équipe.

 

Julien Meyer : Patrice Gerling, on vous imagine soulagé après la dernière victoire de votre équipe face à Benfeld (28-27), qui a mis fin à une série de 4 défaites de rang…

Patrice Gerling : On restait sur une série assez négative. Mais j’ai un groupe assez jeune. Psychologiquement, c’était compliqué pour eux. Même si on n’a gagné que d’un but, il y avait déjà des signes annonciateurs d’un mieux lors du dernier match (défaite 20-17 à Hochfelden/Dettwiller, ndlr). Ça commençait à revenir et on a réussi à concrétiser. Certains joueurs de Benfeld ont déjà évolué plus haut et savent faire basculer un match. C’est une équipe qui “a du handball”. Mais le déroulement du match a mis en évidence le caractère de mon équipe. On a mené, on s’est fait rattraper puis on a finalement réussi à retourner le match.

  

JM : Vous êtes à la tête d’un groupe très jeune, c’est aussi une nouveauté cette année, non ?

PG : Oui, le groupe a un peu changé. Il est beaucoup plus jeune. Plus de la moitié de mon effectif évoluait en moins de 18 l’an passé. C’est une découverte pour beaucoup. Aujourd’hui, ils sont confrontés à quelque chose de nouveau chez les seniors. Ils rencontrent des joueurs qui ont un passé intéressant en championnat de France ou en régional. Plus généralement, on évolue dans un championnat compliqué où on affronte des équipes 2 et 3 de clubs qui sont dans le handball depuis longtemps. De plus, beaucoup ont envie de monter comme Sélestat 3 ou Strasbourg Sud, un ancien club de championnat de France.

  

JM : Dans ce contexte-là, le maintien est-il l’unique objectif à atteindre en fin de saison ?

PG : Le maintien, et aussi avoir un certain niveau de jeu et du caractère. Il faut que mes joueurs passent un cap. Le dernier match nous a fait du bien. J’espère que ça continuera comme ça, tout en sachant que tous les matches seront très compliqués. C’est serré devant et derrière. Il faudra être mobilisés tout le temps pour gratter un maximum de points. Le maintien se fera dans la sueur, on le sait.

  

JM : Entre le dernier match et le prochain (le 18 mars à Vendenheim/Mundolsheim), un mois se sera écoulé. Comment accueillez-vous cette « trêve » ?

PG : C’est très compliqué à gérer. Il faut pouvoir remobiliser le groupe deux semaines avant le retour du championnat. L’idéal aurait été d’avoir tout de suite un match, puis un autre dans la foulée. Mais en sortant des deux coupes (cette période d’un mois leur est normalement réservée), on savait à quoi on pouvait être exposés.  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales