Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


« On manque de stabilité »


Marquée par trois défaites de rang, la fin du cycle aller a jeté un voile bien sombre sur le bilan de l’AS Hunspach, avant-dernière de son groupe de Régional 3.
A moins de trois semaines de la reprise, Thomas Blattner, l’un des deux entraîneurs, exhorte ses troupes à en faire davantage.


 

Trois revers de rang, zéro but marqué et neuf buts encaissés. C’est peu dire que l’AS Hunspach a manqué la fin de sa phase aller. Avant-dernier, ex-aequo avec le FC Steinseltz, de sa poule de Régional 3, le club nord-alsacien doit vite se ressaisir. Mais des motifs d’espoir existent.

  

« Vu notre classement, notre première phase est très moyenne », n’élude pas le co-entraîneur Thomas Blattner. « Pourtant, on a réussi à atteindre le 4e tour de la Coupe de France (défaite 3-3 a.p., 4-2 tab contre Gundershoffen), ce qui ne nous était pas encore arrivé. C’était une première chose positive. En championnat, on avait aussi réussi à battre l’ancien leader Drusenheim (1-0). On est toujours capables de coups d’éclat ».

  

Depuis le succès acquis face aux Drusenheimois, l’ASH a accumulé les coups de pompe, matérialisés par trois sorties de route. « Il nous manque de la stabilité », reconnaît le technicien d’Hunspach. « On a eu quelques blessés et on n’a pas eu le dynamisme escompté. On était presque content que la phase aller se termine… »

  

De retour sur les terrains depuis lundi dernier, les joueurs du tandem Thomas Blattner - Hervé Juncker savent qu’ils ne devront pas lambiner au moment d’ouvrir le deuxième volet de leur saison. Le samedi 17 février, ils se déplaceront à l’AS Woerth (Division 2), dans le cadre de la Coupe du Crédit Mutuel (secteur Wissembourg), avant de recevoir l’AS Ohlungen une semaine plus tard en championnat. « Il faudra grappiller des points pour assurer le maintien le plus vite possible », admet l’ancien joueur de Steinseltz. « On n’aura pas le temps de se poser des questions. Puis, on aimerait aussi faire un coup en Crédit Mutuel, une Coupe où on peut arriver assez loin. Mais pour cela, il faudra faire des efforts ».

  

Même si la Coupe du Crédit Mutuel ne possède pas la brillance des Coupes de France et d’Alsace, Thomas Blattner espère vraiment que son équipe arrivera à s’y frayer un chemin. Histoire d’oublier les déconvenues passées. « Depuis que je suis à Hunspach, mon plus grand regret est de n’avoir jamais réussi de bons résultats en Coupe, excepté cette année avec ce 4e tour de Coupe de France. J’espère que cette année sera la bonne ! »


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales