Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


La Boule d’Or de Soultz-sous-Forêts y croit


Actuellement avant-dernière et en position de relégable, la Boule d’Or de Soultz-sous-Forêts a deux matches devant elle pour sauver sa tête, dont un ultime duel face à Kaysersberg, également en lutte pour son maintien.

  

Ils ne veulent pas y penser tout de suite, mais l’affrontement avec les Haut-Rhinois de Kaysersberg, en guise de baisser de rideau du championnat National, retient déjà toutes les attentions des quilleurs de Soultz-sous-Forêts. A deux matches de la fin, les joueurs de la Boule d’Or sont 9e au classement, juste derrière l’Amitié Kaysersberg et devant le Foyer Rural Vernois.

  

Kaysersberg, un « sommet pour nous »

« Il n’y aura peut-être que deux descentes en fin de saison (trois ont été annoncées en début d’exercice), on est donc encore complètement en jeu avec Kaysersberg », assure Georges Weber, joueur de l’équipe 1 et Président du club. « Ils n’ont qu’un point de plus que nous. Le dernier match sera là-bas (le 5 mai). Cela sera un sommet pour nous. Si on arrive à gagner là-bas, on aura de grandes chances de finir devant eux ».

  

Avant de penser à Kaysersberg, la Boule d’Or a un autre match à disputer face au Bowling Classic Dijon (le 28 avril à 14h), coleader du championnat. « Cela sera très difficile », ne se cache pas Georges Weber. « Pour nous, c’est la meilleure équipe du groupe. Mais dans le même temps, Kaysersberg jouera aux Egoutiers Strasbourg et cela ne sera pas facile non plus ».

  

Des raisons de croire à une issue positive

Face aux Bourguignons, les Soultzois n’auront donc rien à perdre. Et pourquoi ne pas réaliser un exploit ? Au regard des dernières prestations, tous les espoirs semblent permis. Lors de la dernière journée, le 24 mars dernier, les coéquipiers de Maxime Fischer ont fait trembler l’autre coleader, Is-sur-Tille, et ne se sont inclinés que 5-3. « Ils ont perdu 3 points qui leur coûteront cher », précise d’abord le quilleur de 63 ans avant de se pencher sur la performance des siens :
« On était tout près de l’exploit. On menait à quelques jets de la fin. Mais leur dernier joueur, Sylvain Brunot, a très bien joué dans les deux derniers jeux et leur a sorti la tête de l’eau ». Deux semaines auparavant face à Colmar (4-4), la victoire leur a également échappé dans les derniers instants. « On menait à trois jets de la fin », souffle le Président. « Si on avait joué tout le temps comme ça, on n’était pas loin de se maintenir sans souci ». Mais la Boule d’Or a encore deux échéances devant elle pour renouveler son bail en National. Ce qui constituerait un véritable exploit pour les Alsaciens du Nord, promus à ce niveau.  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales