Maxi Flash Maxi Flash sur Facebook Flux RSS


« C’est Noël avant l’heure ! »


Le FC Weitbruch, équipe de District 2, est le nouveau Petit Poucet bas-rhinois de la Coupe de France. 

Un nouveau statut, acquis grâce à son exploit réalisé au 4e tour la semaine dernière aux dépens de 

l’US Oberlauterbach/Eberbach, écurie de Régional 1 (0-0 a.p., 5-4 tab).

 

Deux jours après la formidable performance de son équipe au 4e tour de la Coupe de France, le Président du FC Weitbruch Pierre Zipper avait encore du mal à réaliser. « C’est la première fois qu’on arrive au 5e tour. Le week-end a été dur et long. C’est un truc incroyable quand même… Je ne m’y attendais pas du tout. Il y a quand même quatre divisions d’écart… »

  

Le dimanche 30 septembre, les Weitbruchois du capitaine Ritter ont lutté, bataillé, combattu pour emmener les pensionnaires de Régional 1 en prolongations. Une première victoire pour Pierre Zipper. « On s’attendait peut-être à perdre 3 ou 4-0 », ne se cache-t-il pas. « A 0-0 à la mi-temps, je me dis qu’on va peut-être tenir jusqu’à la fin. Mais que ça va être difficile, surtout qu’ils vont peut-être pousser plus fort. Souvent, dans ces cas de figure, les matches se gagnent à la fin. »

 

Un gardien buteur décisif

  

Mais cette fois-ci, au contraire de l’édition 2016-2017 où le FCW avait été balayé par le Soleil Bischheim (R1) au même stade de la compétition (1-5), il tient le choc. « On a même une occasion à la dernière minute. Un de nos joueurs était à six mètres de la cage, mais il tire au-dessus. On aurait même pu terminer à 1-0… » Durant les prolongations, les deux équipes n’arrivent pas à se départager et l’USOE semble perdre le fil, en témoigne le carton rouge récolté par son capitaine Sébastien Kraemer.

  

La délivrance intervient aux tirs au but. « Le dernier tireur d’Oberlauterbach a essayé une «Panenka» », indique Pierre Zipper.
« Il pensait que le gardien allait sauter d’un côté. Il n’a finalement pas bougé et a saisi le ballon. Et c’est lui-même qui a tiré le 5e tir. » Le point de départ d’une soirée longue, très longue. « Jusqu’au petit matin », rigole le numéro 1 du club. « Ce que les joueurs ont fait, c’est unique », reprend-t-il. « Je suis très heureux et très fier d’eux. Ça fait 18 ans que je suis Président et cet exploit restera dans les annales. C’est incroyable. Vous vous rendez compte… C’est Noël avant l’heure ! »

   

Seule ombre au tableau, la blessure au genou de l’un des défenseurs centraux. « ça a un peu gâché le truc », regrette Pierre Zipper. « J’ai peur que la saison soit terminée pour lui. » Cette péripétie devrait toutefois renforcer la solidarité d’un groupe, qui se sait maintenant capable de renverser des montagnes.

  

« J’avais très peur lors des penalties. La saison dernière, notre équipe 2 et notre équipe 3 sont allées en demi-finale de Coupe. Toutes les deux ont été éliminées à la maison aux penalties. Je me suis dit, c’est encore reparti pour un tour. » Oui, mais pour un bien plus beau.  


Twitshot
Commentaires

Pas de commentaire


Petites annonces


© 2015-2018 Maxi Flash • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du siteMentions légales